CGEM et IFC vont mettre en place une plateforme de concertation en faveur du secteur privé 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lundi à Casablanca, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l’International finance corporation (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, ont signé un mémorandum d’entente, qui permet de renforcer la concertation entre la CGEM et l’IFC.

En vertu de ce mémorandum, les deux parties mettront en place une plateforme de concertation qui permettra d’accompagner la dynamisation du secteur privé marocain, de plaider en faveur d’un meilleur cadre de concurrence, de soutenir les actions en faveur de l’employabilité des femmes en entreprises et de coopérer pour la préparation des prochaines rencontres annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale, qui se tiendront à Marrakech en 2021.

Selon la vice-présidente de la CGEM en charge de l’International et des Institutions internationales, Nabila Freidji, cette initiative vient renforcer les actions de la CGEM pour un secteur privé solide ouvert, et permet de stimuler la présence de l’investissement privé créateur de croissance et d’emploi, tout en s’inscrivant dans le cadre du partage et de la consolidation de la coopération entre le secteur privé et les partenaires internationaux dont l’IFC.

«Ce partenariat vient appuyer les visions et programmes de nos deux Institutions en faveur du développement économique du Maroc et de son secteur privé, tels que définis, d’une part dans le cadre du partenariat stratégique 2019-2023 du Groupe de la Banque mondiale pour le Maroc, et d’autre part par la feuille de route 2018-2021 de la CGEM, mettant le développement des entreprises de toutes tailles et la création d’emploi, pour les jeunes et des femmes notamment, au centre de ses priorités», a-t-elle affirmé.

De son côté, le directeur IFC pour la région du Maghreb, Xavier Reille, a souligné que la CGEM est un partenaire historique pour le Groupe de la Banque mondiale, notant que l’IFC est présent au Maroc depuis 1962 pour appuyer le développement du secteur privé marocain.

«Ce mémorandum d’entente va nous permettre de renforcer notre concertation et nos actions avec la Maroc en vue d’établir une plateforme commune pour pouvoir appuyer une nouvelle vague de réformes qui visent à promouvoir le secteur privé», a-t-il indiqué, notant que le but est également de partager des outils avec la CGEM en vue d’une meilleure participation des femmes à l’économie.

L’IFC représente la plus grande institution de développement au monde dédiée au secteur privé dans les marchés émergents et travaille avec plus de 2.000 entreprises dans le monde, en utilisant son capital, son expertise et son influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions du monde. C’est une organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe Banque mondiale.

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires