ADM réitère ses engagements à la COP 23

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis ce 6 novembre et ce jusqu’au 17 novembre 2017, les dirigeants de la planète se réunissent à Bonn pour la COP 23. L’organisation par le Maroc de la 22ème édition de la Conférence des parties sur le climat (COP 22), sous l’égide de l’ONU l’année dernière à Marrakech, a consacré les efforts du royaume en matière de développement durable, de lutte pour la protection de l’environnement et de promotion des énergies vertes. Le Maroc s’est, en effet, engagé à réduire ses émissions de gaz à effets de serre de 13% au moins d’ici 2030. Le Royaume envisage aussi de porter à 42% d’ici 2030 la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national. S’inscrivant dans cette vision portée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) avait dévoilé lors de la COP22 son portefeuille de treize projets autour du développement durable et de la mobilité durable.

Au sortir de la COP22, ADM a continué sur cette dynamique en renforçant ses actions durables, conformément aux exigences de sa feuille de route. Cette démarche a été accompagnée de la poursuite de toutes les actions vertes menées par ADM en 2016 et qui se sont renforcées en 2017. La COP 23, qui a vu le Maroc passer le flambeau de la présidence de la COP22 aux iles Fidji à Bonn, ce 6 novembre 2017, a été l’occasion pour la Société nationale des Autoroutes du Maroc de faire le bilan du chemin parcouru, depuis la COP 22 à Marrakech. La Société nationale des Autoroutes du Maroc a sélectionné trois de ses principales initiatives durables en 2017 qu’elle a présentées lors de la COP23. Trois initiatives, à l’instar des dix autres, qui ont beaucoup évolué depuis la COP22. Il s’agit de trois importants projets qui confortent la volonté de la Société nationale des Autoroutes du Maroc d’aller encore plus loin dans ses efforts en matière de développement durable et de protection de l’environnement, et qui marquent aussi sa contribution à la COP 23.

Partager.

Votre commentaire