Technopark.. Les entreprises hébergées exonérées de 50% du loyer du 2e trimestre 2020

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société de gestion du Technopark (MITC) a décidé d’exonérer les entreprises hébergées dans ses différentes zones technologiques, à savoir Casablanca, Rabat, Tanger et et la Cité de l’Innovation d’Agadir, à hauteur de de 50% du montant du loyer dû pour les mois d’avril, mai et juin.

«Le confinement imposé depuis le mois de mars était une dure épreuve sanitaire et économique pour nos entreprises. Cette remise trimestrielle profitera à 160 startups, de moins de cinq ans et qui sont en difficulté. Un budget conséquent a été octroyé par le Conseil d’administration pour apporter des aides directes afin de soulager la trésorerie et les charges des ces entreprises»,​ explique, sur un ton confiant, Lamiae Benmakhlouf, Directrice Générale de MITC.

Parallèlement, pour les entreprises restantes ayant justifié de difficultés financières à cause de l’arrêt partiel ou total de leurs activités, la société de la gestion du Technopark a annoncé sa prédisposition à étudier, au cas par cas, les possibilités de rééchelonnement des mensualités dues.

Sur un autre registre, le Technopark, à travers son guichet unique de services administratifs, a accompagné des dizaines d’entreprises pour postuler et profiter des dispositifs de soutien (pièces à fournir, délais, démarches de dépôt), mis en place par les pouvoirs publics, notamment l’indemnité forfaitaire de la CNSS et le programme «Daman Oxygène» de la CCG.

En outre, pour réussir sa mission d’accompagnement malgré les contraintes du couvre-feu et la distanciation sociale, l’équipe de gestion des différents Technoparks a basculé vers le télétravail. «Historiquement, nos équipes étaient multi-sites. Cette contrainte de dispersion géographique nous a poussés, très tôt et même avant Covid-19, à investir fortement dans notre système d’information pour permettre le travail à distance entre l’équipe de notre siège à Casablanca et nos ressources humaines réparties sur les différentes villes du pays. Lors de la crise de coronavirus, nos équipes ont réussi à gérer à distance la relation client avec nos entreprises et nos partenaires sans que cela n’impacte notre productivité ni la continuité de nos activités​», se félicite, Mme Benmakhlouf.

Pour pouvoir protéger ses entreprises, leurs salariés et leurs clients, la société de gestion a déployé, également, dès le début de la déclaration de la pandémie Covid-19, un dispositif de désinfection rigoureux sur l’ensemble de ses sites avec l’adoption de mesures de contrôle sanitaire strictes et ce, conformément aux protocoles exigés par les ministères de la Santé et de l’Intérieur.

Au-delà des contraintes entraînées par le coronavirus, les entreprises installées dans les différentes zones technologiques ont profité de l’engouement du public et des professionnels pour le digital et les solutions de télétravail flexibles. «Nos entreprises qui opèrent dans le domaine de la e-éducation, la e-santé, la sécurité des systèmes d’information et du commerce électronique ont pu réussir à tirer leur épingle du jeu en profitant du virage vers le digital opéré sous l’effet des exigences de la distance sociale​», précise Mme Benmakhlouf.

Une preuve que l’engagement du Technopark, depuis l’ouverture de son premier site à Casablanca en 2000, demeure le soutien de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans les domaines du digital et les énergies renouvelables. Un tel choix est la garantie pour la résilience de l’économie marocaine et son développement sur les métiers d’avenir dans un contexte post-Covid-19.

Aujourd’hui, les Technoparks de Casablanca, Rabat et Tanger ainsi que la Cité d’innovation à Agadir hébergent au total 320 entreprises qui emploient 2.500 personnes avec un chiffre d’affaires annuel consolidé, en 2019, de l’ordre de 900 millions de DH.

K. FAKHIR

Partager.

Votre commentaire