Politique de la ville : 40 conventions approuvées pour 3 MMDH

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Quarante conventions d’un montant de 3 milliards de dirhams (MMDH) ont été approuvées dans le cadre de la politique de la ville, depuis la nomination du gouvernement, a affirmé la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima-Zahra El Mansouri, faisant savoir que département a contribué à cet effort avec un montant de 1,2 MMDH.


Ces conventions portent sur la réalisation de projets pour l’amélioration de l’accès aux services et équipements de proximité, à la réhabilitation du réseau routier dans les quartiers sous-équipés, et au renforcement de l’attractivité économique et touristique des médinas à travers le territoire national, a indiqué la ministre en réponse à une question sur la « Politique de la Ville » posée par le groupe du progrès et du socialisme lors de la séance des questions orales à la Chambre des Représentants.
Elle a en outre souligné que depuis 2015, 200 conventions ont été signées avec des investissements publics de 63 milliards de dirhams, dans lesquelles la contribution du ministère s’est élevée à 11 milliards de dirhams, notant que les projets réalisés dans le cadre de ces conventions ont permis l’amélioration des conditions de vie de plus de 10 millions de citoyens.


Dans le cadre de la politique de la ville, le ministère a adopté une stratégie d’intervention à dimension locale, en accompagnant et en encadrant les initiatives locales, a affirmé El Mansouri, rappelant que ces initiatives se basent sur la concertation avec les acteurs et intervenants concernés au niveau territorial en vue de développer des projets intégrés.
Répondant à une autre question sur « la réglementation de la profession d’agent immobilier », présentée par le groupe du Rassemblement National des Indépendants, la ministre a mis en avant le rôle de l’agent immobilier dans l’économie nationale, notamment lors de la transaction immobilière, notant qu’a ce titre, le ministère a organisé 18 rencontres d’encadrement dans toutes les régions du Royaume, au profit de 1.200 agents immobiliers.
Le ministère a également mis en place un registre national des agents immobiliers (plus de 1.312 agents) et publié une décision encadrant les obligations des agents immobiliers dans le cadre de l’application des dispositions de la loi relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux, en plus de l’élaboration d’un projet de loi régissant la profession des agents immobiliers, qui après concertation avec l’ensemble des acteurs publics et professionnels, a été soumis au Secrétariat général du gouvernement.
Selon le ministre, ce projet vise à définir les missions des agents immobiliers, à clarifier les conditions et les garanties de l’exercice de la profession, ainsi qu’à réglementer la relation entre l’agent immobilier et le client.

Share.

Leave A Reply