ONEE… Le raccordement de Dakhla au réseau électrique national dans ses dernières phases

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aziz Rabah, ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement, et Abderrahim El Hafidi, Directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau portable (ONEE), ont effectué, le vendredi 26 février, une visite au projet de raccordement de la ville de Dakhla au réseau électrique national, indique l’Office dans un communiqué.

Le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national de transport de l’électricité, dont l’exécution est assurée par l’ONEE, s’inscrit dans le cadre du programme de développement intégré de la région de Dakhla Oued Eddahab, présenté en 2016 devant SM le Roi Mohammed VI, souligne la même source, rappelant que ce projet a pour objectif le renforcement de la sécurité d’alimentation en énergie électrique des régions sud du Maroc, notamment les régions de Laâyoune, Boujdour, Es-semara et Dakhla.

Il permettra également l’évacuation de l’énergie renouvelable produite par les parcs éoliens qui seront développés dans ces régions ainsi que l’alimentation en énergie électrique de la future station de dessalement d’eau de mer pour les besoins de l’irrigation et de l’eau potable de la région.

Ce projet a mobilisé un montant global d’environ 2,4 MMDH, financé à hauteur de 1,5 MMDH par l’ONEE, 536 millions de DH par la région de Dakhla Oued Eddahab et 350 MDH par les partenaires privés.

Ce grand projet a nécessité la réalisation de plusieurs ouvrages électriques en deux phases, à savoir les ouvrages mis en service en février 2018 (200 km de lignes à structure 400 kV reliant le poste 400/225 kV de Laâyoune au poste THT de Boujdour, 45 km de lignes 225 kV reliant les postes d’évacuation des parcs éoliens de Boujdour et Aftissat et un poste moyenne tension de 225 kV d’évacuation du parc éolien d’Aftissat 2×150 MVA).

La deuxième phase concerne les ouvrages en stade de finalisation des essais, à savoir 254 km de lignes à structure 400 kV reliant le poste THT de Aftissat au poste de Dakhla, un poste 225/60 kV à Dakhla d’une puissance installée de 2 x 100 MVA , un poste 60/22 kV à Dakhla d’une puissance installée de 3 x 40 MVA et deux lignes 60 kV aéro-souterraines d’une longueur de 49 km chacune.

Dans la perspective de la mise en service du raccordement de Dakhla au réseau électrique national, la ville est actuellement alimentée en réseau séparé par la centrale diesel de Dakhla, d’une puissance nominale de 76 MW.

A. Q

 

Partager.

Votre commentaire