Marrakech appelée à développer le système de tri des déchets et la collecte sélective

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La ville de Marrakech est appelée à passer au système de tri des déchets et la collecte sélective, après la réussite du projet du Centre d’enfouissement et de valorisation (CEV) des déchets ménagers et assimilés, ont souligné les participants à une visioconférence interactive, initiée par le Conseil communal de la cité ocre.

Le développement du tri sélectif à Marrakech permettra la valorisation des déchets et la création de davantage d’emplois dans ce secteur, ont-ils relevé lors de cette visioconférence organisée sous le thème «les mécanismes de soutien de l’espace environnemental dans la ville après le déconfinement», à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement, et la sélection de la cité ocre parmi les 50 premières villes respectueuses de l’environnement au monde.

Et de poursuivre que la collecte sélective doit commencer dans une première étape par un tri à deux phases (déchets verts et le reste) avant de passer à un tri sélectif plus étendu (métaux, verre, plastique…), ont-ils noté, soulignant que le tri à la source aura une forte valeur ajoutée et un impact positif sur l’environnement au niveau de Marrakech.

Dans la foulée, ils se sont félicités de «la professionnalisation» de la gestion des déchets à Marrakech, avant de passer en revue les grandes réalisations accomplies dans le domaine de l’environnement dans la cité ocre notamment, le plan de l’aménagement des espaces verts et de l’assainissement liquide, l’extension de la station de traitement des eaux usées, ainsi que le futur projet de réalisation de stations de suivi de la qualité de l’air.

Les intervenants ont, en outre, plaidé en faveur de l’encouragement de la mobilité à l’aide de vélos et de la promotion du transport en commun eco-friendly, rappelant que la cité ocre ambitionne de disposer d’un parc motocyclettes 100% électriques en 2040.

Marrakech a été classée parmi les 50 premières villes respectueuses de l’environnement au monde, la première aux niveaux arabe et de l’Afrique du Nord.

Partager.

Votre commentaire