LES PREMIERS CLIENTS À COMMANDER DES MACHINES COMPACTES ÉLECTRIQUES VOLVO À BAUMA 2019 PRENNENT LIVRAISON

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

  K Baugerød Anlegg et Veidekke de Norvège, les premières entreprises à passer une commande pour la nouvelle pelle compacte électrique Volvo ECR25 et la chargeuse sur pneus compacte Volvo L25 électrique de Volvo Construction Equipment à Bauma 2019, ont maintenant reçu leurs machines. 

Sara Iselin Nysveen Bakke et Kai Baugerød, Formann, K Baugerød Anlegg

Volvo Construction Equipment (Volvo CE) et son concessionnaire local Volvo Maskin célèbrent une étape importante dans le voyage à long terme de la Norvège vers l’électrification et une infrastructure plus durable

Cette semaine, des clients de longue date, K Baugerød Anlegg et Veidekke, ont pris livraison des premières machines de construction électriques du pays – une pelle compacte électrique Volvo ECR25 et une chargeuse sur pneus électrique Volvo L25.

K Baugerød Anlegg et Veidekke ont été parmi les premiers clients au monde à passer une commande pour ces nouveaux modèles révolutionnaires lors de leur lancement mondial au salon Bauma de Munich, en Allemagne, en 2019. En signant les contrats, Volvo CE, K Baugerød Anlegg et Veidekke s’est engagé à construire ensemble un avenir durable.

K Baugerød Anlegg prévoit de déployer la Volvo ECR25 Electric pour ses travaux de construction de câbles et de pipelines dans la ville d’Oslo, tandis que Veidekke utilisera d’abord la Volvo L25 Electric dans un poste pour l’administration norvégienne des routes publiques. 

FONCTIONNEMENT SILENCIEUX ET SANS ÉMISSIONS

«Nos clients demandent des solutions plus respectueuses de l’environnement et nous voulons être à l’avant-garde. La nouvelle pelle silencieuse et sans émissions fera également une différence immédiate sur la qualité de vie de l’opérateur et des autres membres du personnel sur place », a déclaré Sara Iselin Nysveen Bakke, directrice générale de K Baugerød Anlegg.

Are Ellefsrud, responsable machine chez Veidekke, a ajouté: «Nous sommes fiers d’être parmi les premières entreprises de construction en Norvège à utiliser une machine électrique Volvo et à démontrer à nos clients et à la société en général que nous assumons notre rôle dans le respect de l’environnement et la lutte contre le changement climatique très sérieusement. »

Sont Ellefsrud, Veidekke et Kenneth Hansen, Volvo Maskin Norway_02Sont Ellefsrud, Veidekke et Kenneth Hansen, Volvo Maskin Norway

En remplaçant un moteur à combustion par des batteries lithium-ion de 48 volts et des moteurs électriques, ces machines offrent les mêmes performances élevées que les clients attendent de Volvo CE, mais avec zéro émission, faible bruit, moins de vibrations et exigences de maintenance plus simples. Les batteries stockent suffisamment d’énergie pour alimenter un quart de huit heures dans des applications typiques, telles que l’aménagement paysager et les travaux publics, et peuvent être chargées pendant la nuit via une prise de courant domestique ordinaire.

COLLABORATION POUR UN AVENIR SANS FOSSILES

Lors d’un événement de transfert socialement éloigné pour se conformer aux restrictions locales du COVID-19, David Kristianslund, directeur des ventes chez Volvo Maskin, a remercié K Baugerød Anlegg et Veidekke pour leur collaboration. 

«Nous tenons à remercier K Baugerød Anlegg et Veidekke pour la confiance qu’ils nous ont accordée et sommes fiers de travailler avec eux en tant que premiers propriétaires des Volvo ECR25 Electric et Volvo L25 Electric en Norvège, pionniers d’un avenir meilleur et plus durable,  » il a dit.

  Le président de VOLVO CE, Melker Jernberga également envoyé un message numérique aux dirigeants de K Baugerød Anlegg et Veidekke. «Le soutien et l’engagement de clients avant-gardistes et soucieux de l’environnement, tels que K Baugerød Anlegg et Veidekke, sont essentiels pour le développement de solutions d’infrastructure durables. En travaillant en étroite collaboration, nous pouvons tous apprendre plus rapidement et accélérer la transition vers un avenir sans fossiles et aider à construire le monde dans lequel nous voulons vivre », a-t-il conclu.

Communiqué
Partager.

Votre commentaire