La Chine convoite la construction de la deuxième ligne du TGV

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Chine affiche sa forte ambition d’obtenir le juteux projet de la nouvelle ligne de train à grande vitesse, reliant Casablanca et Agadir. La Chine élargit ainsi son champ d’action dans ce domaine et ouvre un nouveau marché sur le continent africain, confirmant son grand développement au cours de la dernière décennie dans ce domaine.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Hespress, l’ambassadeur de Chine au Maroc, Li Changlin, a souligné que son pays se réjouit de la construction de la deuxième ligne de train à grande vitesse, et qu’il est en mesure, grâce à son expérience, de faire de ces chantiers une réussite.

«La réalisation d’un tel projet tient compte de l’aspect technique, mais aussi de la mobilisation des financements», a-t-il ajouté. Et de concéder qu’«il appartient au Maroc, aux autorités compétentes du Maroc, de choisir leur partenaire». Et, quoi qu’il en soit, «la Chine essaie de rattraper son retard au Maroc».

Share.

Leave A Reply