Energies renouvelables : L’IRESEN finance 12 projets innovants de recherche et développement

Pinterest LinkedIn Tumblr +

  Le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de signature des conventions portant sur le financement de 12 projets retenus à l’issue des appels à projets InnoPV, InnoTherm et InnoBiomasse. C’est l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) qui finance ces projets innovants de recherche et développement dans le domaine des énergies renouvelables pour une enveloppe globale de 40 millions de dirhams.

Au total, les consortiums participant sont composés de 13 établissements scientifiques marocains et 5 établissements homologues étrangers ainsi que 19 entreprises marocaines et 6 étrangères, indique un communiqué du ministère.

Intervenant à cette occasion, Amara a noté que plusieurs projets lancés par IRESEN en 2012 ont déjà porté leurs fruits tels que, la réalisation de la première installation préindustrielle de Fresnel linéaire à concentration pour produire de la chaleur, du froid ou de l’électricité, l’installation mobile et modulaire pour le traitement des eaux saumâtres et fonctionnant grâce à l’énergie solaire, le premier onduleur marocain pour les modules photovoltaïques, pour ne citer que quelques exemples.

«Plusieurs projets sont en cours de développement dans le domaine de l’exploitation du solaire thermique à concentration pour les applications industrielles et agricoles, ainsi que des projets relatifs aux systèmes de production photovoltaïques adaptés aux conditions climatiques marocaines», a précisé Amara. Par ailleurs, il a rappelé que son département a élaboré en 2009 la stratégie énergétique nationale, en veillant à soutenir fortement la recherche, l’innovation et la formation des énergies renouvelables.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Secrétaire Général du Département de l’Energie et des Mines, Abderrahim El Hafidi, le Directeur Général d’IRESEN, Badr Ikken, ainsi que plusieurs personnalités du monde de la recherche scientifique et de l’industrie. Les porteurs de projets ont également eu l’opportunité de présenter leur projet. Quatre ans après le démarrage de l’IRESEN et en prenant en considération le budget alloué aux deux appels à projets au titre de l’année 2015, 9 appels à projet auront été lancés et la barre de 200 MDH sera franchi.

Share.

Leave A Reply