COP 26.. L’ANRE présente en force

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

   Alors que le monde entier a les yeux braqués sur Glasgow, l’Autorité Nationale de Régulation de l’Électricité (ANRE) participe aux travaux de la 26e Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatique (COP26), organisée cette année par le Royaume-Uni en partenariat avec l’Italie.

Dans ce sillage, l’ANRE a pris part à plusieurs rencontres, notamment à l’atelier sur « la politique réglementaire au sujet des défis à l’horizon de la transformation du secteur de l’électricité », indique un communiqué de l’Autorité.

Dans le cadre des préparatifs du lancement officiel de l’initiative mondiale nommée « Regulatory Energy Transition Accelerator », l’ANRE a participé à cet atelier lancé par le régulateur britannique Ofgem en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et la Banque mondiale, note la même source.

Visant à initier le partage des connaissances et l’apprentissage entre les régulateurs de l’énergie, cet atelier a abordé la question des défis les plus pressants auxquels les régulateurs sont confrontés.

Outre la présence de l’ANRE, l’atelier a connu la participation de 45 régulateurs internationaux de l’énergie, notamment l’AER (Australie), OfReg (îles Caïmans), EGYPTERA (Égypte), FCCC (Fidji), CRE (France), GNERC (Géorgie), BNetzA (Allemagne), ARERA (Italie), NERSA (Afrique du Sud), California PUC (États-Unis), Hawaii PUC (États-Unis) et URA (Vanuatu).

Cela a permis aux régulateurs de collaborer pour saisir les opportunités et surmonter les défis afin d’accélérer la transition énergétique mondiale à moindre coût.

Le Président de l’ANRE, Abdellatif Bardach, a par ailleurs rencontré l’Ambassadrice Régionale de la COP26 pour l’Afrique et le Moyen Orient, Janet Rogan.

En outre, M. Bardach a participé à la réunion d’échange au pavillon Maroc de la ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, Leila Benali, avec le Premier Vice-Président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), Jurgen Rigterink, et ce, en présence du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

Lors de cette rencontre, les discussions ont porté notamment sur les progrès réalisés par le Maroc dans le domaine de la transition énergétique et du développement durable ainsi que sur les projets de coopération de la BERD au Maroc notamment le lancement en décembre 2021 des facilités de financement pour l’économie verte pour les secteurs public et privé.

La COP26 ambitionne de favoriser une véritable mise en œuvre de l’accord de Paris en incitant les Etats à travers les régulateurs du monde à rehausser leurs ambitions climatiques et à prendre de nouveaux engagements dans le domaine de la transition énergétique.

Partager.

Votre commentaire