Haut Commissariat au plan.. Le BTP affiche une hausse de 3,3% du volume d’emploi

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le secteur du BTP enregistre une hausse de 3,3% du volume d’emploi. Il a, en effet, généré 37.000 postes d’emploi. C’est ce qu’indique le Haut Commissariat au plan (HCP) dans une note d’information relative aux principaux indicateurs du marché du travail au T3-2019. Selon la même source, secteur des «services» a créé 336.000 emplois au cours du troisième trimestre de 2019, soit un accroissement de 7,2%. Ces nouveaux postes, qui se répartissent entre les milieux urbain (260.000 emplois) et rural (76.000), ont été créés principalement par la branche du «commerce et de réparation d’automobiles et de motocycles» avec 135.000 postes.

Par ailleurs, le nombre de chômeurs a enregistré une hausse de 26.000 personnes, 23.000 en milieu rural et 3.000 en milieu urbain, au neuvième mois de l’année en cours. La hausse est telle que «le nombre de chômeurs est passé, au niveau national, de 1.088.000 à 1.114.000 personnes entre le troisième trimestre de 2018 et la même période de 2019», fait savoir le HCP.

Ainsi, le taux de chômage est passé de 9,3% à 9,4%, de 13,1% à 12,7% en milieu urbain et de 3,9% à 4,5% en milieu rural.

D’après la note du HCP, le chômage continue d’affecter les jeunes âgés de 15 à 24 ans, puisqu’il demeure relativement élevé parmi cette catégorie avec des taux frisant les 26,7%, contre 7% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus.

Les taux parmi les femmes sont élevés. Au cours de la même période, 13,9% d’entre elles ont été touchées par ce fléau social, contre 8% parmi les hommes) et les détenteurs d’un diplôme (15,5%, contre 3,7% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme).

Au troisième trimestre, plus de la moitié des chômeurs (55,3%) sont à la recherche de leur premier emploi, 49% parmi les hommes et 67,4% parmi les femmes.

«Les deux-tiers (66,8%) sont en situation de chômage de longue durée, 62,2% parmi les hommes et 75,1% parmi les femmes», a relevé le Haut-commissariat soulignant, en outre, que plus du quart des chômeurs (27,8%) se sont retrouvés dans cette situation suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires