Formation Professionnelle.. Les ambitions de Mme Loubna Tricha…

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ministre de l’Inclusion Économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a affirmé, mercredi à Rabat, que le gouvernement est pleinement engagé pour réformer le secteur de la formation professionnelle. Il s’agit de quelques 660.000 stagiaires dans la formation professionnelle, dont 408.000 à l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), 140.000 stagiaires dans le secteur public, 92.000 dans le secteur privé et 15.000 dans la formation par apprentissage, a précisé M. Sekkouri qui s’exprimait à l’occasion du lancement officiel de l’année de formation professionnelle 2022-2023 au nouveau Centre dédié à la formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables (CFMMER) à Rabat. Le ministre a également souligné que des efforts importants ont été déployés pour réformer ce secteur, notamment à travers l’ouverture de plusieurs établissements et ce, conformément à la vision stratégique lancée par SM le Roi Mohammed VI en vue d’activer tous les leviers et réussir l’insertion professionnelle des stagiaires. Dans ce sens, M. Sekkouri a relevé que le gouvernement a des objectifs de réforme globale de ce secteur, par le biais d’une formation de qualité, la mise en place des institutions de nouvelle génération, comme les cités des métiers et compétences qui travailleront à partir de cette année, en plus d’un travail intense avec les professionnels pour assurer l’intégration des stagiaires dans le marché du travail. Pour sa part, la directrice générale de l’OFPPT, Loubna Tricha a indiqué que le lancement officiel de l’année de formation professionnelle 2022-2023 est marquée par une augmentation de la capacité d’accueil globale de l’Office à 408.000 places pédagogiques, contre 400.000 places une année auparavant, tous niveaux et types de formations confondus. Elle a, en outre, précisé que 11 nouveaux établissements ouvriront leurs portes pendant l’année de formation 2022-2023, dont 4 mis en place dans le cadre des conventions signées devant SM le Roi Mohammed VI, 6 réalisés en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et un autre en collaboration avec la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des Détenus. Évoquant le projet de mise à niveau intégrée et d’excellence opérationnelle, Mme Tricha a affirmé qu’un premier lot de 72 établissements existants bénéficiera d’une mise en conformité et d’un accompagnement vers l’excellence, selon des standards de qualité prédéfinis, pour faire émerger une nouvelle génération d’établissements 4.0 et assurer un alignement aux meilleures pratiques dans le domaine de la formation professionnelle.

Share.

Leave A Reply