Valorisation énergétique de la biomasse.. Une feuille de route à l’horizon

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Conformément aux orientations Royales en matière de valorisation énergétique de la biomasse, M. Aziz RABBAH a présidé le vendredi 26 avril 2019, une réunion consacrée à la valorisation énergétique des déchets, en présence de Mme Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’Etat chargé du Développement Durable.

En effet, lors de cette réunion, M. le Ministre a souligné la nécessité d’élaborer une feuille de route pour mener à bien ce chantier et traiter l’ensemble des aspects relatifs à la collecte et à la gestion des décharges traitées, ainsi qu’à l’intégration dans le système productif national.

M. RABBAH a précisé que la réussite de ce chantier national requiert une meilleure coordination et une aisance dans l’accès à l’information, ce qui peut se garantir à travers une convention cadre de coopération entre toutes les parties prenantes de cette filière. A cet égard, M. le Ministre a demandé d’envisager la mise en place d’un observatoire dédié à la valorisation énergétique de la biomasse, en vue d’assurer la veille technologique et de capitaliser sur les expériences existantes et de mettre à disposition des acteurs toutes les informations afférentes aux textes législatifs, réglementaires et normatifs, aux processus technologiques, ainsi qu’aux performances énergétiques et économiques.

M. le Ministre a mis en exergue la nécessité d’intégrer le développement de cette nouvelle filière dans les réformes engagées par le Département de l’Energie et des Mines (DEM) relatives à l’amélioration du cadre législatif et réglementaire régissant les énergies renouvelables et le développement de l’autoproduction. Il a également demandé d’intégrer les capacités électriques des projets de valorisation énergétique de la biomasse dans le mix énergétique, tout en veillant au maintien de la sécurité du système électrique national et de l’équilibre économique des acteurs, notamment l’ONEE et les régies de distribution.

M. le Ministre a appelé aussi à développer la normalisation des équipements, à renforcer les compétences nationales en la matière, à promouvoir le métier de l’énergéticien confronté constamment aux évolutions rapides des technologies énergétiques et à intégrer de plus en plus des technologies d’information dans le monitoring des systèmes énergétiques. Cet objectif, doit être pris en compte dans le projet de décret relatif aux sociétés de services énergétiques (ESCO) en cours de finalisation par le Ministère.

Il est à noter que suite à l’atelier organisé par le DEM, le 27 février 2019, en présence des acteurs publics et privés, pour la présentation des premiers résultats de l’étude lancée par le DEM relative à la valorisation énergétique de la biomasse, une série de séances de travail ont été tenues avec les différents départements et acteurs concernées, en vue de stabiliser les hypothèses et les données et examiner les premiers résultats et recommandations de cette étude.

En fin de cette réunion les participants ont été appelés à présenter dans les meill…

Partager.

Votre commentaire