Un ancien responsable de la sécurité de l’usine syrienne du groupe Lafarge mis en examen

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le responsable de la sécurité de l’usine syrienne du groupe de septembre 2011 à octobre 2013, Jacob Waerness, a été mis en examen à Paris dans le cadre de l’enquête sur le cimentier Lafarge, soupçonné d’avoir indirectement financé des groupes jihadistes dont l’Etat islamique en Syrie, selon une source judiciaire. Selon cette source, l’ancien membre des services de renseignement norvégien a été interpellé le 2 mai à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle alors qu’il faisait escale entre deux vols.

Pour rappel, le groupe Lafarge est suspecté d’avoir indirectement versé entre 2011 et 2015 plus de 12 millions d’euros à des factions armées en Syrie afin de continuer à faire tourner sa cimenterie malgré la guerre, mettant en péril la sécurité de ses employés syriens. Ces derniers étaient restés seuls au départ de la direction de l’usine, à l’été 2012.

Partager.

Votre commentaire