Royal Air Maroc.. Lancement du nouveau programme «Tout Cargo» pour la saison de l’hiver

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Royal Air Maroc (RAM) a lancé un nouveau programme «Tout Cargo» pour la saison de l’hiver qui s’étend du 27 octobre 2019 au 28 mars 2020. C’est ce qu’a annoncé, lundi, la compagnie aérienne.

Grâce à son avion B767-300 dédié exclusivement au fret, opérationnel depuis juin 2018, la compagnie nationale consolide son réseau par l’introduction de nouvelles destinations desservies en appareil «Tout Cargo» telles Paris CDG et Niamey à raison d’une fréquence par semaine pour chaque destination, a indiqué la RAM dans un communiqué.

Royal Air Maroc dessert trois destinations en Europe. En plus de Paris, elle relie Bruxelles à raison de trois fréquences par semaine et Francfort deux fois par semaine. Le nouveau programme «Tout Cargo» prévoit également de doubler les fréquences sur Bamako et sur Abidjan (deux fréquences par semaine pour chaque liaison). «Leader du fret aérien en Afrique, la compagnie renforce ainsi son activité de transport de fret sur le continent. Son programme tout Cargo comprend au total cinq destinations : Niamey, Abidjan, Bamako, Lagos et Douala», a fait savoir le communiqué.

Outre ces destinations desservies en B767-300 Freighter, Royal Air Maroc transporte également du fret sur un réseau mondial de plus de 85 destinations, grâce aux capacités en soutes de sa flotte moyen et long-courrier composée de 58 appareils, dont 9 gros porteurs.

A noter que l’appareil «Tout Carg» de la compagnie est doté d’une capacité de 45 tonnes. Ce qui permet aux exportateurs et aux importateurs marocains de transporter des marchandises plus volumineuses et en plus grandes quantités, avec une qualité de service améliorée, tant en matière de délais de livraison que de disponibilité des capacités.

Grâce à son activité cargo, la compagnie nationale offre aux opérateurs économiques un outil important pour la promotion des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique d’une part et les autres pays du monde d’autre part.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires