Relations internationales.. La CGEM s’allie au PCNS

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une convention de partenariat visant à accroître les possibilités de coopération entre les deux institutions, notamment en matière d’économie et de relations internationales, a été signée, jeudi à Rabat, entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Policy Center for the New South (PCNS). Cette convention a été paraphée par le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, et le directeur général du PCNS, Karim El Aynaoui.

Ce partenariat avec le PCNS, qui occupe une place de choix au niveau africain et mondial, a pour objectif d’engager une réflexion autour des questions ayant un impact direct sur le développement économique et social, l’investissement, les changements climatiques, ainsi que les relations au niveau régional et international, a souligné le président de la CGEM dans une déclaration à la presse.

Cette initiative unique permettra au secteur privé et à la CGEM, en particulier, d’assimiler et de comprendre les changements que connait leur environnement et donnera, en contrepartie, l’occasion au PCNS de bénéficier des connaissances relatives aux réalités de terrain des entreprises, a-t-il dit.

Mettant l’accent sur la nécessité de repenser le secteur privé afin qu’il puisse mieux assurer son rôle, M. Mezouar a noté que la CGEM est dans une phase qui prône l’ouverture sur les acteurs de la société civile, les universités, les think tanks et les différents partenaires.

Le PCNS sera également amené à enrichir la contribution du secteur privé dans le débat au sujet de l’élaboration d’un nouveau modèle de développement marocain fort et avec une vision et une portée, a-t-il ajouté, signalant que le PCNS accompagnera et soutiendra la CGEM dans la mise en place de la prochaine Université d’été qui se tiendra en septembre à Casablanca. Par ailleurs, il a exprimé sa satisfaction de l’existence d’une plateforme de cette envergure avec des experts qui contribuent à la réflexion collective et à soulever les questions relatives au développement durable dans notre pays.

De son côté, le directeur général du PCNS, Karim El Aynaoui, a affirmé que cette convention est une manière d’élargir les actions déjà menées avec le secteur public et les milieux académiques pour couvrir également les dimensions relatives au secteur privé. Rappelant que le Policy center est une institution d’expertise et de connaissance, qui travaille sur des questions économiques et géopolitiques, il a relevé qu’à travers ce partenariat les deux institutions veulent mener une réflexion sur des questions telles que l’emploi et le chômage, la croissance, les politiques industrielles et ce, à la foi pour le Maroc et pour l’Afrique. Dans un monde de plus en plus compliqué, il y a une série de défis et de risques géopolitiques et commerciaux qui affectent le Maroc, a-t-il soutenu, faisant valoir qu’il faut comprendre ces facteurs afin que les parties concernées puissent prendre les dispositions requises.

Pour rappel, le Policy Center for the New South, anciennement OCP Policy Center, est un think tank marocain basé à Rabat, qui a pour mission la promotion du partage des connaissances et la contribution à une réflexion enrichie sur les questions économiques et les relations internationales.

 

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires