La région Casablanca-Settat est à l’honneur au Smap Immo 2018 de Paris 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le SMAP IMMO Road Show 2018 se déroulera dans trois villes à fort potentiel d’attractivité en l’occurrence Bruxelles, Paris et Abu Dhabi avec la région Casablanca-Settat comme invité d’’honneur lors de la 2éme étape « PARIS » a annoncé, lundi à Casablanca, le président de SMAP GROUP.

Il s’agit en effet de la 7ème édition de ce Salon à Bruxelles (du 4 au 6 mai), la 15è à Paris (du 22 au 24 juin) et la 3è à Abu Dhabi (du 22 au 24 novembre), d’après Monsieur Samir EL Chammah, président du SMAP Group, mettant en relief, l’importance que revêt l’étape parisienne.

Le Salon SMAP IMMO Paris mettra à l’honneur cette année, la région Casablanca-Settat, avec le soutien du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, ainsi qu’en étroit partenariat avec la FNPI (Fédération nationale des promoteurs immobiliers marocains).

En revanche, le Salon SMAP Expo Bruxelles développe son partenariat avec la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima. Il est prévu que les trois évènements réunissent près de 80.000 visiteurs au total, dans les parcs d’exposition de chaque capitale, à savoir la Porte de Versailles (Paris), le Brussels Expo (Bruxelles) et l’ADNEC à Abu Dhabi. « Les trois destinations élues cette année représentent une conjonction parfaite entre les demandes des exposants et des investisseurs marocaines du monde et étrangers. Nous sommes certains que l’affluence et les décisions d’investissement reflèteront cette tendance », a annoncé à cette occasion Samir El Chammah, président de SMAP Group

L’édition de 2018 du SMAP, est marquée par la  promotion du secteur immobilier national, est organisée avec le soutien du Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, en partenariat avec la Fédération Nationale des Promoteurs Immobiliers marocains (FNPI), a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

Capitalisant sur le succès rencontré lors des éditions précédentes dans les trois villes, l’édition 2018 consacrera à nouveau ces trois destinations, a relevé M. El Chammah, ajoutant que le SMAP compte y asseoir et confirmer “la notoriété croissante de ses salons”. En effet, a-t-il poursuivi, près de la moitié des visiteurs sont des primo-visiteurs ce qui suppose un intérêt grandissant pour ces événements. Le SMAP prévoit ainsi de déployer “des dispositifs engageants et inventifs” pour soutenir les décisions d’investissement dans l’immobilier marocain et renforcer le rayonnement international du Royaume.

« Les trois destinations élues cette année représentent une conjonction parfaite entre les demandes des exposants et des investisseurs MRE et étrangers. Nous sommes certains que l’affluence et les décisions d’investissement refléteront cette tendance », a-t-il indiqué.

Pour sa 15e édition, le SMAP Immo Paris attend près de 40.000 visiteurs pour échanger autour des potentialités d’investissement immobilier au Maroc. Dans la lignée de l’augmentation de la demande qualitative du public, le salon parisien inaugurera cette année le « Pavillon Excellence ». Il s’agit d’un espace alloué à l’immobilier de luxe et qui consacrera les projets d’exception.

Par ailleurs, le salon mettra à l’honneur la région Casablanca-Settat et les multiples opportunités qu’elle présente tant en termes de projets à l’immobilier que le développement socioéconomique important qu’elle a connu ces dernières années.

Outre la consécration de la région Casablanca-Settat, cette édition mettra en place un dispositif consacré à l’ouverture sur lotisseurs, afin de répondre à la demande réelle d’un grand nombre de Marocains de France souhaitant acquérir des lots de terrain pour la construction d’habitations au pays.

La 7ème édition du SMAP Expo à Bruxelles se tiendra du 4 au 6 mai 2018. Plus de 30.000 visiteurs auront l’occasion de rencontrer une quarantaine d’exposants et de se pencher sur des projets immobiliers dans une trentaine de villes du Royaume. Un dispositif d’envergure qui compte bien mettre en lumière le partenariat établi avec la région de Tanger-Tétouan-AI Hoceima, pour mieux s’adresser à la diaspora marocaine en Belgique mais aussi aux pays limitrophes tels que les Pays-Bas et l’Allemagne.

Le SMAP Road Show s’achèvera à Abu Dhabi, du 22 au 24 novembre 2018. Cette 4ème édition aux Emirats Arabes Unis et la 3ème édition dans la capitale Émiratie après Dubaï, compte bien profiter “du formidable dynamisme économique local, tout en plébiscitant la population marocaine jeune et désireuse d’investir dans son pays d’origine, y résidant et avoisinant les 50.000 individus”, a-t-il dit.

Selon M. El Chammah, à l’image du secteur immobilier marocain en pleine mutation, et de l’émergence d’une demande de plus en plus qualitative, le SMAP adapte ses expositions à un public exigeant. Une orientation stratégique articulée autour des résidences de gamme supérieure, des logements intermédiaires et de projets immobiliers de haut-standing.

De sa part,  le président de la région Casablanca- Settat, Mustapha Bakkoury, s’est réjoui de voir le salon mettre à l’honneur cette Région et les multiples opportunités qu’elle présente tant en termes de projets d’immobilier que le développement socioéconomique important qu’elle a connu ces dernières années.

Ce choix de consacrer la région Casablanca-Settat au SMAP Immo Paris s’inscrit dans le cadre d’une tradition consistant à mettre chaque année une région du Royaume à l’honneur, estimant que le choix de Casa-Settat répond aux attentes des visiteurs du Salon qui sont fortement demandeurs de biens immobiliers dans cette région à l’offre abondante et variée.

Dans le contexte de la régionalisation avancée, cette région occupe une place de premier plan par son poids économique et le nombre de sa population (20% de la population marocaine), a-t-il fait remarquer, rappelant l’importance que revêtent les programmes d’aménagement prévus dans cette région.

Le Salon de Paris mettra en relief l’offre des promoteurs dans cette région dans une perspective nouvelle ou les potentialités économiques et le patrimoine culturel seront davantage valorisés, a-t-il dit, insistant notamment sur la nécessité de développer les infrastructures dans les villes de cette région qui n’ont pas encore connu un essor dans le secteur de l’immobilier.

 

 

Partager.

Votre commentaire