Première réunion du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine a tenu, mercredi à Rabat, la première session de son conseil d’administration. En marge de cette réunion, le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, a affirmé que cette Agence, instituée par la loi 94.12 promulguée en 2016, est appelée à mettre en place ses structures organisationnelles et à réaliser un certain nombre d’études ainsi que des opérations « très concrètes » sur le terrain.

«Cette agence, dirigée par Zahra Sahi, est un instrument à la fois technique et juridique qui offre une base à l’intervention des pouvoirs publics pour ce problème des zones de l’habitat menaçant ruine devenu aujourd’hui une problématique fondamentale non seulement dans les tissus anciens, mais également dans les zones de quartiers nouveaux où la construction ne s’est pas faite selon les règles et les normes de la construction», a-t-il déclaré.

  1. Fassi Fihri a saisi cette occasion pour mettre en avant les efforts fournis par l’Exécutif pour faire face au phénomène de l’habitat menaçant ruine et pour organiser des opérations de rénovation urbaine. A ce propos, le ministre a rappelé l’approbation de la loi 94-12 et son décret d’application. Il a, en outre, évoqué les missions et les rôles de l’agence qui consistent, entre autres, à l’accompagnement technique et administratif des propriétaires des constructions et des présidents des communes, à l’exécution des travaux aux frais des propriétaires, ainsi que l’étude et la définition des stratégies relatives aux plans de rénovation urbaine.

Pour ce qui est de l’exercice 2019, l’établissement prévoit un budget d’investissement de 10 millions de dirhams consacrés à la réalisation d’expertises et d’études et à l’accompagnement de l’agence sur les plans organisationnels de la communication, a indiqué la directrice de l’agence Zahra Sahi. Le budget de fonctionnement, a-t-elle ajouté, s’élève à 4,2 millions de dirhams. Il s’agit de la première session du Conseil d’administration de l’agence qui permettra de répondre aux attentes des acteurs concernés en matière de réhabilitation des bâtiments menaçant ruine et d’organisation des opérations de rénovation urbaine, par la mise en place des structures organisationnelles de l’agence et le démarrage de ses activités sur la base des moyens juridiques, humains et matériels nécessaires.

Au terme de cette session, il a été procédé à l’approbation d’une série de décisions relatives au règlement intérieur de l’agence, à son statut du personnel, au projet d’organigramme, à son plan d’action et à son projet de budget de 2019.

Y ont pris part les représentants de départements ministériels, d’établissements publics, de collectivités territoriales et de chambres professionnelles, le président du directoire du groupe Al Omrane, ainsi que des responsables du ministère.

 

Partager.

Votre commentaire