Nouvel Agenda urbain.. Le fort engagement du Maroc se manifeste par l’organisation d’évènements internationaux

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri, a indiqué, mardi à Nairobi, que le Maroc est résolument engagé dans la mise en œuvre des résolutions du Nouvel Agenda urbain telles qu’elles ont été adoptées par la communauté internationale lors de la 3e conférence des Nations unies (Habitat III), qui s’est traduite notamment par l’adoption de la Loi cadre afférente au développement durable et la stratégie nationale de développement durable.

Le fort engagement du Maroc, a-t-il assuré, se manifeste par l’organisation d’évènements qui ont un rayonnement international, notamment la 22e Conférence mondiale sur le climat (COP22) en novembre 2016 à Marrakech, ainsi que le 2e forum ministériel arabe sur l’habitat et le développement urbain en décembre 2017 sur le thème «Mise en œuvre du Nouvel Agenda urbain dans la région arabe».

Après la tenue du premier Forum ministériel africain sur l’Habitat et le développement urbain en mai 2016 à Rabat, sur le thème «Politiques urbaines et développement durable», les pays africains avaient décidé de pérenniser ce rendez-vous en tant que mécanisme de concertation régionale entre les acteurs de la ville en Afrique, de suivi-évaluation du Nouvel Agenda urbain et comme instrument de renforcement de la coopération Sud-Sud et de partenariat entre les Etats africains, a ajouté le ministre, qui intervenait dans le cadre des travaux de la 1re Assemblée du Programme des Nations Unies pour les Établissements humains (ONU-Habitat), qui se tiennent dans la capitale kényane.

Le ministre s’est dit réjoui du thème choisi pour cette Assemblée qui interpelle les politiques à mieux coordonner leurs actions et leurs engagements pour des villes du 21e siècle, des cités inclusives, durables, équitables et sûres et qui réduisent la facture urbaine et intègrent toutes les composantes de la société, notamment les femmes, les jeunes et les personnes en situation difficile tel qu’énoncé dans les Objectifs de développement durable (ODD), en particulier l’objectif 11 qui appel à faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables.

Pour faire face aux enjeux et défis qui découlent de la vague de l’urbanisation et en vue de favoriser une croissance durable, et inclusive des villes, le Maroc a entrepris, a affirmé M. Fehri, des réformes profondes avec des avancées mais aussi des difficultés et des défaillances riches en enseignements.

Il a ajouté, dans ce cadre, que le Royaume a entrepris une actualisation des orientations de la politique publique d’aménagement du territoire qui constituent un document d’orientation prospectif qui détermine les priorités et les options de l’Etat en matière d’aménagement du territoire à différentes échelles territoriales, tenant compte des vocations et spécificités de chaque entité.

Il s’agit de faire face aux défis de l’urbanisation accélérée, du développement du monde rural, de préservation des ressources naturelles (Eau, sol, forêt) et de protection des zones fragiles (montagnes, littoral, zones humides), a-t-il précisé.

Il a aussi tenu à rappeler que le Maroc œuvre aujourd’hui au renforcement de son arsenal d’outils de planification stratégique en milieux urbains, à travers l’élaboration notamment du schéma national de l’armature urbaine.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires