MECALAC, ACCOMPAGNER LES CHANTIERS URBAINS DE TOUS LES PAYS

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

   DANS UN PAYSAGE EN PERMANENTE ÉVOLUTION, LE GROUPE MECALAC S’INSCRIT EN ACTEUR MAJEUR DE L’INNOVATION PERTINENTE PORTÉE PAR UNE STRATÉGIE QUI ALLIE BON SENS ET ORIENTATION CLIENT. AVEC UN OBJECTIF : OPTIMISER LA GESTION DES CHANTIERS URBAINS, PARTOUT DANS LE MONDE.

Rencontre avec Alexandre et Henri MARCHETTA, respectivement Directeur Général et Président fondateur du Groupe MECALAC, pour parler de leur vision des chantiers urbains et des nouveautés à découvrir sur un espace de 2700m2 lors de l’édition 2019 de la BAUMA.

L’architecture de vos machines évolue en permanence avec celle des chantiers urbains. Votre cœur de métier, comment le voyez-vous aujourd’hui ?

ALEXANDRE MARCHETTA « AM »

« Si je devais qualifier l’évolution des villes d’aujourd’hui, j’évoquerais “densification et régénération”. Les chantiers urbains s’inscrivent dans des environnements où l’espace est toujours plus restreint, les possibilités de manœuvres réduites. L’exigence de performance et profitabilité est de plus en plus forte. Par ailleurs, les chantiers s’accompagnent de nuisances sonores, d’inconfort et de pollution qu’il faut s’efforcer de minimiser voire de supprimer.

Mecalac œuvre depuis plus de 4 décennies à accompagner ces chantiers urbains aux exigences de plus en plus complexes. L’architecture de nos machines évolue avec cette équation, anticipe les nouvelles normes, les attentes des habitants comme des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre. Nous avançons avec conviction vers toujours plus de polyvalence, de compacité, de sécurité des hommes et de respect de l’environnement. C’est notre mission et notre passion.

Nous sommes fiers de présenter cette année à Bauma, en complément de notre offre de pelles, chargeuses, chargeuses-pelleteuses, compacteurs à rouleaux ou moto-basculeurs, des nouveautés machines et accessoires dont la vocation première reste toujours la gestion optimale des chantiers urbains, d’aujourd’hui et de demain. »

Vous présentez plusieurs nouveautés à BAUMA 2019. Vous êtes toujours innovants tout en restant pertinents. Comment faites-vous ?

AM :

« Nous avons toujours accordé une place essentielle à la Recherche et au Développement, et nous concentrons sur quatre axes principaux : la sécurité, la facilité d’usage, la performance et l’intégration.

Nous imagions ou améliorons des machines en incluant systématiquement les technologies indispensables aux évolutions des réglementations, des habitudes de travail, de la sécurité, du confort, de l’environnement. Nous avons par ailleurs bâti l’histoire de Mecalac sur la stabilité des relations avec l’ensemble de nos interlocuteurs : fournisseurs, distributeurs, acheteurs, utilisateurs, collaborateurs… C’est une dimension essentielle de notre “business model”. Cette relation étroite avec tous les acteurs nous permet d’être à l’écoute des utilisateurs finaux, c’est-à-dire des conducteurs. C’est cette proximité qui nourrit notre réflexion pour optimiser nos solutions machines et proposer des innovations pertinentes. »

Votre offre très complète est indissociable de votre développement à l’international qui a pris une nouvelle ampleur depuis quelques années. Parlez-nous de votre vision du groupe et de son devenir.

AM :

« L’innovation est notre ADN. La connaissance des métiers de nos clients, l’écoute, les échanges avec les différents acteurs du bâtiment et des travaux publics sont la clé de notre développement.

Nous croyons très fortement à la nécessité de répondre avec précision aux attentes de chaque métier, de chaque pays. Parce que chaque métier a ses contraintes, chaque pays a sa culture, nous construisons des machines respectueuses de ces différenciations tout en y intégrant les dimensions essentielles que sont la sécurité des hommes sur le chantier et l’ergonomie globale de nos machines.

En un mot, nous voulons accompagner les chantiers urbains de tous les pays.

Nos marchés historiques, au cœur de l’Europe, qui ont accompagné notre croissance et notre histoire de marque, continuent d’être un socle fondamental pour MECALAC et une source d’inspiration pour notre R&D. Mais tous les marchés n’évoluent pas dans la même direction. Certains sont en demande de solutions différenciées qui correspondent à une autre vision des chantiers urbains. En ce sens notre nouvelle unité de production Mecalac Construction Equipement UK vient parfaitement compléter notre offre globale.

Vous l’avez compris, la vision du Groupe MECALAC et son avenir s’appuient sur une réponse produit différenciée quel que soit le pays. L’Australie, les Etats Unis se sont ouverts à MECALAC avec le concept des MCR, la Russie, le Maghreb nous sollicitent pour nos chargeuses-pelleteuses, les loueurs de tous horizons trouvent chez Mecalac une offre grandissante allant de la pelle sur pneus et sur chenilles aux dumpers, compacteurs, en passant bien entendu par les chargeuses. Aujourd’hui, la gamme Mecalac, ce sont 59 machines différentes et autant de réponses aux chantiers urbains, partout dans le monde. »

Nous sommes aujourd’hui à Munich pour la BAUMA, quel est votre objectif de développement en Allemagne ?

AM :

« L’Allemagne est un marché stratégique pour le Groupe MECALAC, c’est une collaboration qui puise sa source dans les chargeuses sur pneus MECALAC 100 % made in Germany depuis 1952. L’usine de Büdelsdorf, près de Hambourg, est devenue l’une des filiales du Groupe MECALAC en 2002. Un choix inscrit à la fois dans une optique d’élargissement d’une offre produits innovante dans les segments de métiers communs (tels que le bâtiment, la pose de câbles et de canalisations, les routes, les espaces verts et les collectivités locales) ainsi que dans une perspective de croissance et de renforcement de notre positionnement européen. Aujourd’hui, nos gammes de chargeuses SWING, nos pelles sur chenilles MCR, nos pelles sur pneus MWR et nos dumpers sont particulièrement adaptés aux attentes et aux besoins des entrepreneurs allemands. A nous de le faire savoir à l’occasion de ce salon et, au-delà, au travers de notre réseau allemand qui compte aujourd’hui 26 distributeurs. »

Pour conclure cet entretien, Henri Marchetta, aux côtés de votre fils Alexandre, quel regard portez-vous sur cette entreprise qui exporte désormais des machines partout dans le monde, vous qui l’avez créée et vue grandir ?

HENRI MARCHETTA « HM »

« Nos choix de développements internationaux ont toujours été et resteront décidés au regard d’une vision à long terme organisée autour de l’humain et du produit.

Nous demeurons des entrepreneurs à l’écoute, des chercheurs de simplicité et de pertinence et surtout, des gens fidèles à notre vision et à nos valeurs.

Je continue à apporter mon soutien et mon regard à cette entreprise dont je suis fier et que je chéris. De la PME, la voici devenue groupe international. Je reste attaché profondément à ses valeurs humaines, à l’harmonie de son expansion, à la qualité et la pertinence de chaque nouveau concept, à la qualité d’écoute apportée à nos concessionnaires et à nos clients finaux. Nous devons préserver ces valeurs fondamentales et veiller à leur transmission.

C’est un privilège pour moi d’être le témoin de cette histoire, et de constater que la passion, le goût de cette aventure incroyable née ici au coeur des Alpes françaises sont restés intacts. MECALAC. La Mécanique du Lac, garde son âme et son humanité, synonymes d’avenir et de progrès. »

ALEXANDRE MARCHETTA :

« Mon père l’a parfaitement exprimé, l’avenir a besoin de racines et les nôtres resteront profondément ancrées dans la qualité relationnelle et la pérennité de nos valeurs. Nous continuons d’être à l’écoute de ce monde en mouvement pour lui apporter de futures solutions, des machines toujours plus polyvalentes, compactes, respectueuses de l’environnement et des hommes. C’est notre plus grande force et sans aucun doute le moteur de notre développement. »

 

 

 

Partager.

Votre commentaire