Maroc Guinée.. Un transfert d’expérience en matière du VRD

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
MVAT : Messieurs le Ministre et l’Ambassadeur du Maroc sur le chantier des 39 km de réseaux d’assainissement liquide dans la Commune de Matam
Monsieur le Ministre, Dr Ibrahima Kourouma, l’Ambassadeur du Maroc Monsieur Driss Azbayen et les services techniques de la Ville et de l’Aménagement du Territoire se sont rendus ce lundi 21 janvier 2019 sur le chantier des 39 km de réseaux d’assainissement liquide et des latrines en cours de réalisation dans la commune de Matam. A la fin de la visite, Monsieur le Ministre, l’Ambassadeur du Maroc et le Maire de Matam ont chacun livré un message de satisfaction.
Monsieur le Ministre « Lorsque le Roi Mohamed VI est venu en Guinée en avril 2017, des conventions ont été signées entre la Guinée et le Maroc. Parmi les projets signés, le MVAT a bénéficié deux projets : l’assainissement liquide et la mise á niveau urbain. Aujourd’hui nous sommes là pour visiter le chantier du nouveau projet : assainissement liquide qui a une valeur de 13.000.000 Dollars US dont 12.500.000 Dollars US sont payés par le Maroc et 500.000 Dollars US payés par le Gouvernement guinéen. Cet assainissement liquide couvre 39 km de réseaux dont la réalisation permettre l’écoulement liquide des eaux usées.  2500 familles seront branchées aux réseaux. Deux stations de pompage seront également réalisées dans ce projet. 100 familles se situant à des niveaux très bas par rapport aux réseaux vont bénéficier des latrines.
La première phase que nous visitons aujourd’hui est une phase préliminaire dont le coût s’élève à 5.000.000 Dollars US du montant total du projet. Cette phase préliminaire est réalisée 70 pourcent. Il faut préciser que la deuxième phase est déjà avisée au niveau du Maroc, un appel d’offre est déjà lancé. Ceci est d’autant important comme vous savez l’objectif du Président de la République est de faire en sorte que les populations puissent vivre décemment dans les quartiers. Les communes de Dixinn et Matam vont dans premier temps bénéficier de ce projet. Les eaux usées qui stagnent dans ces quartiers, source de maladie parfois, vont être  prises en charge par les réseaux en cours de construction. Les 1500 familles sur 2500 qui seront branchées aux réseaux verront la fin de leur calvaire en terme d’assainissement liquide. A travers ce projet, les compatriotes se rendront compte qu’une fois plus que les promesses du Président sont en train d’être réalisées au niveau du MVAT en matière d’assainissement liquide. »
Á la question de savoir la prise en charge des quartiers des autres communes, le Ministre dira je cite
« Je voudrais signaler que ce ne sont toutes les communes qui vont bénéficier ce projet, mais il y a différents projets qui vont être réalisées pour permettre aux populations des autres communes de sortir de cette situation de salubrité. Ce que nous faisons aujourd’hui est un projet qui prend en compte deux communes Matam et Dixinn. La Commune de Kaloum bénéficie déjà des stations d’épurations et qui font qu’au niveau de Kaloum, la situation est beaucoup moins critique. Les autres communes que sont Matoto et Ratoma seront prise en compte prochainement et, des actions vont être menées pour que chacune de ces communes puissent être desservies »
Partager.

Votre commentaire