Madagascar.. Le gouvernement veut baisser le prix des carburants

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le chef d’État malgache, Andry Rajoelina, a rencontré, lundi, les membres du Groupement pétrolier de Madagascar à Ambohitsorohitra. Le chef d’Etat persiste sur le fait que les prix du carburant à Madagascar sont excessifs. En ce moment, l’État malgache et le Groupement pétrolier de Madagascar restent sur leur position. Le premier veut à tout prix faire baisser le plus rapidement le prix des carburants. Le second veut le conserver.

Accompagné du Premier ministre Ntsay Christian, du ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures ainsi que du ministre de l’Aménagement de l’Habitat et des Travaux publics, le chef d’État malgache a exposé ses propositions au sujet de la baisse de prix en visant l’obtention d’un juste coût établi sur une base factuelle, solide et complète. Il a essayé de démontrer l’existence de superprofits perçus par les opérateurs pétroliers et veut à tout prix la baisse sur le champ des coups à la pompe des carburants.

De son côté, le Groupement pétrolier de Madagascar a indiqué que les taxes sur les produits pétroliers doivent être révisées par l’État avant de demander une réduction tarifaire. Il a avancé que tout investissement prévoit des bénéfices et que ses efforts pour la révision des prix à la pompe doivent être accompagnés aussi par l’effort de l’État concernant les taxes pétrolières et les redevances destinées aux diverses institutions.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires