Le secteur du BTP enregistre une hausse des ventes de ciment

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le secteur du BTP affiche une hausse des ventes de ciment, baromètre clé du secteur, de 4,8%, maintenant ainsi son évolution favorable au terme du deuxième mois de 2019, indique la Direction des études et des prévisions financières. «Le secteur du BTP maintient son évolution favorable au terme du deuxième mois de 2019, affichant une hausse des ventes de ciment, baromètre clé du secteur, de 4,8%, après un retrait de 2% un an plus tôt», souligne-t-elle dans sa note de conjoncture où elle suit l’évolution de l’activité économique au cours des deux premiers de l’année en cours. Il ressort un maintien du redressement de l’activité du secteur du BTP pour le deuxième mois consécutif.

Pour rappel, le secteur a connu depuis 2012 une nette dégradation de son activité. Ce qui n’est pas sans conséquence sur l’économie essentiellement dans son volet création de l’emploi. A cela s’ajoutent les défaillances dont sont victimes les entreprises opérant dans ce secteur. Les chiffres dévoilés par les assureurs de crédit placent les entités du BTP dans les premières loges.

Parallèlement à cette évolution, l’encours des crédits à l’habitat s’est accru de 5,8% à fin janvier 2019, soit sa meilleure performance courant les quatre dernières années. En revanche, celui des crédits alloués à la promotion immobilière s’est replié de 6,1%, après +2,3% un an auparavant, portant ainsi la progression des crédits immobiliers à +3,3% (après +3,5%), à 267,3 milliards de dirhams.

Selon Bank Al-Maghrib, le nombre des transactions immobilières a enregistré une évolution importante au titre du quatrième trimestre 2018 (+12,4%), issue d’une hausse du nombre de ventes des actifs résidentiels de 16% et des actifs à usage professionnel de 18,3%. Cette progression est intervenue dans un contexte de réduction de l’indice global des prix des actifs immobiliers de 0,4%, recouvrant une hausse de 0,8% au niveau des biens résidentiels et une baisse de 2,4% pour les actifs du foncier et de 1,2% pour ceux à usage professionnel.

A fin 2018, le volume des transactions du secteur immobilier a enregistré une hausse de 4,5%, après un retrait de 6,8% il y a une année, et les prix des actifs immobiliers ont stagné pour l’ensemble des catégories, après +5,3% à fin 2017.

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires