Le secteur du BTP doté d’un répertoire des emplois et des référentiels des emplois et des compétences

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

 Une étude d’identification des besoins en compétences pour le secteur du BTP vient doter le secteur d’un répertoire des emplois/métiers et des référentiels des emplois et des compétences. Ses principaux objectifs : Identifier les besoins du secteur du BTP en ressources humaines qualifiées et proposer une offre de formation adaptée pour répondre à ces besoins à l’horizon 2021.

Financée par la Banque africaine de développement et conduit par le secrétariat d’État chargé de la formation professionnelle (SEFP) et l’ensemble des partenaires du secteur, dont la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP), cette étude sert d’appui aux entreprises pour mieux identifier, exprimer et satisfaire leurs besoins en compétences. Elle permet au secteur de la formation de développer des programmes en adéquation avec la demande des entreprises et aux opérateurs d’intermédiation de disposer d’outils de rapprochement entre l’offre et la demande d’emplois et d’orientation des demandeurs d’emplois et de formation.

Fruit de trois missions, cette étude a permis ainsi de relever plusieurs constats d’adéquation. Des écarts majeurs entre les besoins et l’offre ont été identifiés d’où la nécessité d’engager des actions correctrices touchant plusieurs dimensions du dispositif de formation et plusieurs filières. Parmi les recommandations émises dans ce sens on note l’association de la profession au dispositif de formation, le remaniement de la carte des programmes ainsi que l’amélioration de la valorisation professionnelle des personnes en emploi.

L’étude a mis également le point sur l’apprentissage et la formation qualifiante et sur la mise en place d’un plan d’élaboration et révision des programmes pour l’ensemble du secteur. Elle recommande d’accorder un traitement particulier à la fonction de manœuvre et appelle l’ensemble des parties concernées à favoriser le cheminement professionnel dans le secteur par la formation continue. L’étude sectorielle a particulièrement permis d’identifier 44 fonctions de travail prépondérantes en ce qui a trait au développement du BTP au Maroc. La fonction de travail sert à faire la correspondance entre les métiers du marché du travail et les filières de formation.

A cet effet, plus d’une centaine de métiers reliés au BTP ont été sujets à une analyse approfondie, et ce, dans l’optique de les regrouper en fonctions de travail. Ce regroupement tient compte du degré de polyvalence attendu par les employeurs à l’endroit des lauréats. L’idée étant d’optimiser et rentabiliser le programme de formation répondant ainsi à un nombre conséquent d’emplois/métiers dont les compétences sont similaires ou proches. Une démarche qui vient par ailleurs limiter la multiplicité des titres et appellations de diplômes pouvant générer la confusion aussi bien pour les jeunes que pour les entreprises. Un plan de formation a été élaboré dans ce sens à l’horizon 2025.

Un schéma de gouvernance a été défini impliquant l’ensemble des parties prenantes dans cette démarche. Un comité sectoriel de formation professionnelle coprésidé par le secrétaire général du SEFP et le président de la commission formation à la FNBTP et un groupe de travail ont été constitués. Le comité aura pour mission d’apporter son appui à la réalisation des actions engagées pour la mise en œuvre du plan de formation et veille. De même, le groupe de travail veillera à sécuriser le dispositif de pilotage et à établir un suivi opérationnel de la réalisation des actions notamment à travers la consolidation des données et la coordination entre les différents acteurs impliqués.

Partager.

Votre commentaire