Le Nigeria menace de suspendre la licence d’exploitation pour deux importants producteurs de ciment

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une menace de suspension plane sur la licence d’exploitation de deux producteurs de ciments cotés sur le Nairobi Securities Exchange. Dans un rapport d’audit effectué sur le secteur, Athi River Mining et East African Portland Cement sont cités parmi des entreprises qui ont des arriérés de redevance vis-à-vis de l’Etat kényan.

Pour ARM Cement, dont le milliardaire kényan d’origine indienne Pradeep Harjivandas Paunrana est le premier actionnaire, il faudra débourser 96,5 millions de shillings kényans (environ 1 million $). Dans son capital également, on note la présence de plusieurs investisseurs institutionnels de poids (Ashburton, Coronation.), même si leur participation est relativement faible.

Quant à East Africa Portland Cement, elle débourser 68,3 millions de shillings kényans. Cette entreprise est majoritairement contrôlée par des entités publiques. Pour rappel, le groupe cimentier bataille actuellement pour renouer avec une meilleure rentabilité, mais aussi pour réduire le poids de son endettement. Pour East Africa Portland Cement, l’affaire sera suivie notamment par des investisseurs qui s’étaient positionnés pour son rachat début avril 2018.

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires