Le Maroc s’est lancé dans la réalisation de projets ambitieux visant à élever ses infrastructures aux standards internationaux

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Maroc s’est lancé dans la réalisation de projets ambitieux visant à élever ses infrastructures aux standards internationaux, a indiqué le Directeur général de la société des ADM, Anouar Azzouzi. Parmi ces projets de grande envergure, figure au premier plan, le réseau autoroutier national avec 1800 km d’autoroutes et 1.080 km de voies express, a précisé Anouar Azzouzi qui s’exprimait à l’occasion de la 3e édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable tenue mardi 26 novembre à Marrakech.

«Avec ces accomplissements, et en tant que bras armé du Royaume pour la construction, l’entretien et la maintenance du réseau autoroutier, ADM poursuit son développement remarqué avec pour objectif d’atteindre les 3000 km d’autoroutes à horizon 2030», a-t-il fait savoir. Et de poursuivre qu’au-delà de ces performances reconnues à l’échelle internationale, ADM a, depuis sa création en 1989, placé le développement durable et la sécurité routière au cœur de sa stratégie de développement en vue de garantir aux générations futures un avenir durable et pérenne. «A cet effet, on peut citer de nombreux projets ayant trait à diverses problématiques importantes: l’optimisation de ressources en eau, la réduction de la consommation d’électricité, la gestion des déchets et la sécurité routière…», a-t-il noté.

ADM a développé une technique de compactage à sec, qui favorise la réutilisation des matériaux résultant des déblais, présents dans leur état hydrique sec ou très sec. Soulignons que le Maroc est le seul pays au monde à avoir construit la majorité de ses autoroutes en utilisant cette technique, a-t-il rappelé, précisant que des matériaux schisteux rencontrés sur certaines sections des autoroutes se trouvaient en état très sec (teneur en eau de 1 à 2%), et qu’ils ont été compactés à sec et jusqu’à des hauteurs de remblai de 12 mètres. Ceci a permis la préservation d’environ 4 milliards de litres d’eau et éviter la multiplication des dépôts et des emprunts qui tâchent souvent l’environnement proche de l’autoroute.

Organisée par ADM en collaboration avec ses partenaires historiques l’IRF (Fédération routière internationale) et l’ASECAP (Association européenne des concessionnaires d’autoroutes et ouvrages à péage), cette rencontre rassemble plus de 200 conférenciers nationaux et internationaux (experts, opérateurs, investisseurs…). L’objectif principal à travers cette conférence internationale est de sensibiliser les parties prenantes, de mobiliser les acteurs, de partager les expériences, de capitaliser sur les bonnes pratiques et d’accompagner les différentes institutions à prendre des engagements solides en matière de sécurité et de mobilité durable.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires