La sécurité routière thème d’un Forum Africain à Marrakech

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La ville de  Marrakech abrite, du 13 au 15 novembre, le premier Forum africain de la Sécurité routière sur le thème «Sécurité routière en Afrique, facteur de développement durable ». Ce forum, initié par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), se veut une plateforme d’échanges d’expertises et des bonnes pratiques dans ce domaine. Il s’agit aussi de capitaliser sur les acquis des uns et des autres en matière de sécurité routière pour que les similitudes socio-économiques et culturelles entre pays africains soient des atouts et des facteurs clés de succès.

Plusieurs thématiques illustreront les travaux de cette rencontre. Il s’agit du management stratégique et institutionnel de la sécurité routière, du financement des programmes, le pilotage des stratégies, l’intégration de nouvelles technologies, le renforcement des capacités, l’intégration de la sécurité routière dans le management des entreprises, les études et recherches, ainsi que l’ouverture sur les composantes de la société civile.

Outre les débats scientifiques et techniques, l’occasion sera donnée aux rencontres et échanges entre acteurs institutionnels, professionnels et composantes de la société civile. Dans ce cadre, une grande exposition sera organisée pour servir de relais aux panels et pour permettre aux acteurs concernés des pays africains de se faire connaître faire des rencontres B to B et B to G afin de nouer des relations à même de promouvoir leurs métiers dans le domaine de la sécurité routière.

Pour rappel, la région africaine présente le risque de décès sur la route le plus élevé pour les usagers vulnérables qui sont les moins protégés notamment les piétons et les cyclistes : 43% des victimes de la route, contre 26% au niveau mondial. Réputé comme continent à fort potentialité de développement économique, l’insécurité sur les routes ne doit pas compromettre et hypothéquer ces potentialités. La mise en place d’une stratégie « africaine» de sécurité routière durable s’avère une nécessité absolue.

Partager.

Votre commentaire