La Guinée sera le pays le plus électrifié de la sous-région ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans 5 ans, la Guinée sera le pays le plus électrifié de la sous-région. C’est l’objectif de son Président Alpha Condé. Dans son discours à la nation lundi 31 décembre, le Président de la République a déclaré que la fourniture d’électricité est au cœur de son projet de gouvernance et qu’il se donne 5 ans pour faire de la Guinée le pays le plus électrifié de la sous-région.

«Notre ambition est de faire, dans cinq ans, de la Guinée, le pays le plus électrifié de la sous-région», a-t-il indiqué dans son discours de Nouvel An. Après le barrage de Kaleta inauguré en 2015, avec une capacité de 240 MGW, «nous avons lancé en avril 2016, le projet Souapiti d’une puissance installée de 450 MGW. Le projet Amaria est lancé depuis le mois de janvier 2018 pour une capacité de production de 300 MGW», a-t-il ajouté. Et de préciser que les projets des barrages de Koukoutamba à Tougué, d’une puissance de 200 MGW et Foumi à Kouroussa, de 90 MGW, sont en cours.

Le taux d’électrification qui était de 13,4% en 2013, est aujourd’hui passé à 35,2% sur le secteur interconnecté et 7% sur le secteur non interconnecté, a fait savoir le Chef de l’Etat. D’ici 2020, a-t-il souligné, «notre ambition est d’atteindre un taux d’accès à l’électricité de 65% sur le secteur interconnecté».

En s’adressant aux Guinéens, il a affirmé que de nombreux projets de construction de barrage sont en attente de réalisation. Il s’agit notamment des mini-centrales, de Touba, Kogbedou Frankonedou, Daboya et Zebela.

Il prévoit la construction d’une centrale à Keno, d’un barrage hydroélectrique à Diaraguela et d’une centrale solaire à Koumaguely. Il compte renforcer l’énergie hydroélectrique par l’énergie solaire. Ce qui permettra de réduire le recours à l’énergie thermique, a-t-il conclu.

Partager.

Votre commentaire