France..  Stock Pro veut remédier au gaspillage des matériaux dans le BTP

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

StockPro, éditeur d’application pour valoriser les surplus de matériaux, a décidé de rejoindre le portail de services pour les entreprises du BTP e-btp. Objectif : optimiser le gaspillage des matériaux dans le secteur. En effet, près de 1,5 milliard d’euros de matériaux neufs, non utilisés sur les chantiers, sont jetés, chaque année en France, par plus de 400.000 entreprises du BTP.

StockPro propose, à l’aide d’un smartphone, d’insérer les surplus de matériaux dans l’application. Chaque utilisateur scanne le matériau, indique sa quantité et son lieu de stockage. Les utilisateurs de StockPro peuvent vendre ou acheter dans un rayon géographique délimité (pour l’instant limité à l’Ile de France), et ce, grâce à la géolocalisation des matériaux. Il est possible pour chaque acteur de mutualiser son stock avec les autres entreprises utilisatrices de l’application.

En partenariat avec e-btp, le rythme d’acquisition clients pourra être accélérer et la base de références augmentée. Après un mois de commercialisation, StockPro compte actuellement une vingtaine de clients en Ile-de-France et une base de matériaux neufs de plus de 1900 références. Son objectif est d’atteindre, à fin octobre, 200 clients et plus de 10.000 références.

En partenariat avec e-btp, le rythme d’acquisition clients pourra être accélérer et la base de références augmentée. Après un mois de commercialisation, StockPro compte actuellement une vingtaine de clients en Ile-de-France et une base de matériaux neufs de plus de 1900 références. Son objectif est d’atteindre, à fin octobre, 200 clients et plus de 10.000 références.

De son côté, e‐btp permet à ses 17.000 abonnés de bénéficier d’une offre innovante et adaptée. L’effet volume contribue à proposer des tarifs compétitifs. Pour une entreprise de 20 personnes, cliente e‐btp, le coût annuel de l’abonnement à l’application StockPro est de 330 € HT, soit les deux tiers du prix d’une benne à gravats.

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires