France.. Et de sept pour Habitat’Nuits

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Maison de Nuits accueille, du 8 au 10 février, la septième édition d’Habitat Nuits. Ce salon dédié à l’habitat et au bien-être, ce salon se veut une occasion pour les visiteurs de rencontrer une quarantaine d’artisans du sud de la Côte-d’Or.

Jusqu’à dimanche, une quarantaine d’artisans de la côte de Nuits et de Beaune ainsi que des alentours offriront au public des solutions pour leur habitat, de la construction à la décoration en passant par l’aménagement extérieur ou intérieur.

«Nous voulons mettre en avant plusieurs corps de métiers. L’idée est que le public puisse avoir accès à des professionnels qui soient proches de chez lui. Ces derniers doivent pouvoir venir directement à son domicile s’il le souhaite. Nous voulons mettre l’économie locale à l’honneur», indique Christian Delin, président de l’association La Cabotte, organisatrice de l’événement. Et d’ajouter : «Cette année, nous pouvons souligner la présence de deux nouvelles entreprises : SarmEnergie, basée à Vosne-Romanée, et Profildis, installée dans la commune d’Argilly.»

Soulignons que SarmEnergie est une société gérée par Kathleen Fantato. Elle s’intéresse aux différentes filières de revalorisation des sous-produits de la vigne, et proposera des solutions liées au chauffage ou encore à l’entretien des plantes.

«Venir à ce salon de l’habitat est l’occasion de montrer concrètement aux visiteurs comment réutiliser les sous-produits de la vigne, à l’image des sarments. Nous présenterons ainsi un mini-fagot bourguignon. Cela sert à allumer, entre autres, un poêle dans la maison», confie la spécialiste.

Un peu plus loin, les visiteurs pourront rencontrer Jean-Alain Gauche, fondateur de la société Profildis. «Installé depuis 2004 à Argilly, je m’intéresse au traitement de l’eau. Mon objectif est de proposer des solutions pour traiter l’eau de manière écologique. Un de mes appareils permet ainsi de diminuer le calcaire. Je propose aussi des solutions pour régler le problème de boue dans les circuits de chauffage», fait savoir le gérant.

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires