France.. Des salariés du groupe Lafarge-Holcim observent leur dixième jour de grève

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plusieurs dizaines de salariés du groupe Lafarge-Holcim ont observé, jeudi 14 février 2019, leur dixième jour de grève, perturbant l’activité du cimentier dans trois sites de l’Eure et de Seine-et-Marne. Ils réclament une prime exceptionnelle et des embauches.

«Nous sommes en grève depuis le 5 février sur les sites de Bernières-sur-Seine et Gaillon (Eure) et celui de La Brosse Montceaux  (Seine-et-Marne)», a indiqué à l’AFP Moussa Diaby, représentant CGT à Bernières-sur-Seine.

Selon le syndicaliste, «chaque jour d’arrêt sur ce site équivaut à un manque à gagner de 500.000 € pour Lafarge». Le porte-parole du groupe n’a pas souhaité répondre sur ce point. Les grévistes réclament une prime exceptionnelle de productivité de 100 € par mois pour la livraison du chantier du Grand Paris. Ils demandent également l’embauche en CDI des collaborateurs actuellement en CDD, un calendrier d’harmonisation des primes et de revoir les critères de déclenchement du budget de l’intéressement.

«La direction a fait des propositions significatives le 12 février, parmi lesquelles le recrutement de neuf personnes supplémentaires en CDI ou l’octroi d’une prime liée à l’atteinte des volumes de production sur le premier semestre pour les trois sites concernés», a précisé le porte-parole du groupe. De son côté, Moussa Diaby a annoncé qu’une réunion de négociation «doit se tenir ce jeudi soir en présence de représentants de la direction locale et nationale».

Partager.

Votre commentaire