Forum Marocain des Métiers Verts : une 3ème édition sous le signe de la maturité

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Edition de la maturité, la troisième édition du Forum Marocain des Métiers Verts, tenue sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohamed VI se profile davantage comme l’état des lieux annuel des projets écologiques au Maroc. En créateur de synergies entre les mondes institutionnel, économique et académique, le FMV a su exporter la vision et l’engagement environnemental du Royaume au-delà des frontières par l’implication du Ministère de l’environnement et Développement Durable de la République du Sénégal.

Comme annoncé depuis des mois, le programme de cette 3ème édition s’est orienté vers un regard critique et objectif posé sur la stratégie Nationale de Développement Durable ainsi que son impact sur les emplois de l’économie verte. Résultat : les tables rondes de cette troisième édition ont été minutieusement pensées tant par les thématiques abordées que par leur composition dans le but d’aborder cette question des métiers verts à 360°. Cette année, un zoom sur l’économie circulaire et le rôle des collectivités territoriales pour une gestion durable des déchets a été introduit dans le programme afin de mesurer son impact sur le triple plan social, économique et environnemental.

Un programme de plus en plus riche et concret

Aux acteurs institutionnels ayant animé le programme de cette édition, tels que le Secrétariat d’Etat Chargé du Développement Durable, le Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Economie Numérique, l’IRESEN, l’AMEE, la SIE, la Commune de la Ville de Rabat, se sont greffés des opérateurs du monde académique tels que l’IFMEREE et les représentants de l’université marocaine. Egalement, étant donné que le Développement Durable interpelle toutes les parties prenantes de la société, le tissu privé a été fortement mobilisé accompagné de la société civile représentée par l’Alliance marocaine pour le climat et le Développement Durable (AMCDD). Et ce, dans le but de faciliter la convergence entre les différents programmes et politiques existants et participer à l’aboutissement à de nouveaux projets innovants, efficaces et durables. En tout, trois thématiques phares ont été abordées le 09 Mai 2018 dans l’enceinte du Sofitel de Rabat par une pléthore d’experts fortement impliqué dans la dynamique environnemental dans laquelle s’est inscrit le Royaume du Maroc.

Pour une première, la thématique de l’économie circulaire a été mis au centre du débat lors de cette édition du FMV afin de permettre aux collectivités territoriales fortement représentées (en tout 5 Vice-Présidents de communes ont fait le déplacement en plus du Président de la Communes de Rabat ) de faire le point avec les acteurs cités plus haut sur la nécessité d’une nouvelle approche. Une approche participative et responsable basée sur l’implication de tous dans le traitement et la valorisation des déchets ménagers, unique approche qui permettra de sortir de l’approche linéaire dont les limites sont aujourd’hui plus qu’évidentes.

En plus d’éclaircissements de taille sur l’état d’avancement des projets verts (plan solaire, Recherche et Développement, Campagne Zéro-Mika, Stratégie de l’Efficacité Energétique…) d’importantes recommandations ont été promulguées :

Etablir des ponts et créer des synergies entre les différents acteurs afin d’assurer une certaine convergence entre ces derniers au niveau national

Mettre en place un système de suivi et d’évaluation des différentes politiques épars mises en place dans le cadre de la SNDD

Vulgariser le concept d’économie circulaire pour son appropriation par toutes les parties prenantes incluant en grande majorité les industriels, les ménages et les territoires (un nouveau modèle de gestion s’impose)

Créer un cadre favorable à l’entreprenariat des jeunes porteurs de projets verts et sensibiliser sur les différents programmes d’accompagnement existants

Intensifier la collaboration entre les industriels et les universitaires dans l’élaboration de programmes de formations sur mesure adaptés aux besoins des entreprises et ainsi endiguer le chômage des jeunes lauréats

Sensibiliser et communiquer sur toutes les opportunités impliquées par la transition vers une économie durable et solidaire dans le but d’impliquer toutes les forces vives du Maroc dans ce combat et cette prise de conscience sur la nécessité de changer les comportements vis-à-vis des ressources, de l’environnement et du climat.

Une première, une plateforme  d’offres d’emplois dédiée au vert

Dans son esprit rassembleur, le FMV proposera sur son site l’ensemble des offres d’emplois et de stages publié par ses partenaires. Et ce dans le but de faciliter aux jeunes l’accès à l’information sur les différentes opportunités d’emplois de leurs secteurs respectifs. Un moyen également d’abolir les frontières entre les chercheurs et les employeurs du « Green Market ».

Quelques chiffres : le FMV a le vent en poupe

Pour sa troisième édition, le Forum Marocain a continué dans la dynamique fédératrice qui fait son rayonnement et surtout sa pérennité. Cette édition, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI a pu bénéficier de l’égide de 04 Ministère à savoir : le Ministère du travail et de l’insertion Professionnelle, le Ministère de l’industrie, du Commerce et de l’économie numérique, du Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable et du Secrétariat d’Etat Chargé de l’eau. A cela s’ajoute un réseau de partenaires dont 04 Institutionnels : la Commune de la Ville de Rabat, l’institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN), l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE), la Société d’Investissement Energétique (SIE). Pour cette édition, 08 partenaires privés à la sensibilité écologique et aux activités étroitement liées au verdissement des mentalités, des comportements bref, à la durabilité ont rehaussé et enrichi les travaux de cette rencontre désormais de la ville de Rabat.

En termes de mobilisation, les chiffres témoignent également du succès grandissant qui caractérisent le FMV. La rencontre a vu la participation de quelques 400 professionnels de l’environnement qui ont fait le déplacement des quatre coins du pays. L’un des objectifs premiers de ce forum étant de communiquer et sensibiliser autour de ces nouveaux métiers, l’on peut aisément dire : mission accomplie, vu l’ampleur que prend d’édition en édition cette rencontre initiée par la revue Energies & Environnement.

Partager.

Votre commentaire