Journée de la FédEC.. Un pari réussi!

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Oui je suis témoin de la réussite à 99.99 % de la journée FEDEC tenue le 26 Juin 2019 au Centre de Conférences de l’EHTP de Casablanca. Je de vais prendre le micro pour présenter une communication spécifique sur les Responsabilités Civile et Pénale de l’Ingénieur et l’Architecte , mais je n’ai pu le faire pour des contraintes d’organisation e(t de temps. Par contre et pour quelques minutes , j’ai fait glisser le débat sur le terrain de la Responsabilité en invoquant le Célébre cas du barrage de Malpasset dans le Var en France. Barrage voûte, construit sur le Reyran, dernier affluent rive gauche de l’Argens. Sa retenue devait assurer l’alimentation en eau de l’agglomération de Fréjus/Saint-Raphaël (Var), des communes environnantes et de leur plaine agricole. Le 2 décembre 1959, cinq ans après la fin de sa construction, sa rupture provoque le déferlement quasi instantané d’une cinquantaine de millions de mètres cubes d’eau de son lac de retenue en crue à cause de précipitations intenses. Elle fait 423 morts et des dégâts matériels considérables, routes, voies ferrées, fermes, immeubles détruits. C’est une des plus grandes catastrophes civiles françaises du XXe siècle. Dossier que je connais bien puisque je l’avais examiné il y a plus de 30 ans quand je préparai mon Master 2 à l’Ecole des Ponts et Chaussées de Paris. La question de responsabilité de l’Ingénieur Conseil du Barrage m’a beaucoup int2ressé , d’autant plus que les avis des Experts divergeaient …La rupture de la rive gauche du barrage voute serait due à une surpression interstitielle non identifiée en phase des études . La question à résoudre était y’ aurait il eu manquement de l’Ingénieur Conseil ou bien que le niveau de connaissances scientifique au début des années 50 ne le permettait pas ?

Smail SERBOUT Chercheur BTP Expert de Justice.

E-mail : serbout.flambar@gmail.com

GSM : 00 212 661163 913

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires