DE MEILLEURES ROUTES : LE RÊVE AMÉRICAIN

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

  Avec l’état et le financement du réseau routier américain bloqué dans la voie lente, que réserve l’avenir aux automobilistes américains? Le président d’ARTBA, Bob Alger, et l’économiste en chef, Mme Alison Premo Black, décrivent leurs espoirs de passer à la vitesse supérieure.

Les politiciens du monde entier se plaisent à ne pas être d’accord, mais aux États-Unis, les législateurs de tous les côtés peuvent trouver un terrain d’entente: le réseau routier du pays a un besoin urgent de réparation et d’amélioration. Donc, si tout le monde est d’accord, pourquoi ça ne se passe pas? Pour en savoir plus, Volvo Construction Equipment a rencontré Bob Alger, président de l’ARTBA (American Road & Transportation Builders Association), et son économiste en chef, Mme Alison Premo Black.

VOLVO CE: COMMENT LA CONSTRUCTION DE ROUTES EST-ELLE FINANCÉE AUX ÉTATS-UNIS?

ARTBA : L’infrastructure de transport aux États-Unis est financée en grande partie par les taxes et les redevances d’usage consacrées à la construction et à la maintenance. Le Highway Trust Fund (HTF), créé par le Congrès en 1956 dans le but de financer la construction du réseau routier inter-États et d’autres investissements fédéraux dans l’amélioration des routes, constitue la principale source de financement des investissements fédéraux dans les routes et les transports en commun.

Les taxes payées par les usagers de la route sont créditées au HTF et servent uniquement à payer les améliorations apportées aux autoroutes et aux transports en commun. Les sources de revenus actuelles comprennent une taxe sur l’essence de 18,4 cents le gallon, une taxe sur le diesel de 24,4 cents le gallon, des taxes équivalentes sur les autres carburants comme le gaz naturel comprimé et des taxes perçues sur les poids lourds et les pneus de poids lourd.

La Federal Highway Administration (FHWA) et la Federal Transit Administration (FTA) utilisent les revenus du HTF pour payer la part fédérale des améliorations apportées aux routes et aux réseaux de transport en commun. Les revenus du compte routier peuvent être utilisés pour concevoir, construire, améliorer et préserver les autoroutes inter-États et la plupart des autres autoroutes majeures, pour acheter un droit de passage, pour atténuer les effets sur l’environnement et pour apporter d’autres améliorations aux immobilisations. Mais ils ne peuvent pas être utilisés pour l’entretien de routine, comme le remplissage des nids de poule ou l’enlèvement de la neige.

Des fonds supplémentaires sont fournis par les gouvernements des états et locaux. Ils perçoivent des recettes de diverses manières, notamment les taxes sur les carburants, les frais d’immatriculation et d’immatriculation des véhicules automobiles, les émissions d’obligations et les taxes locales.

Partager.

Votre commentaire