CESE.. «L’économie nationale souffre depuis sept ans»

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans son rapport annuel rendu public samedi, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) indique que «l’économie nationale a connu un essoufflement sur les sept dernières années ». L’institution pointe plusieurs faiblesses, notamment l’absence d’une véritable croissance pour l’économie nationale ainsi que le mauvais rendement de l’investissement sur les dernières années. Le CESE souligne que «cette situation suscite des questionnements par rapport au modèle de croissance actuel qui continue de souffrir de nombreuses défaillances qui entravent sa capacité de créer de la richesse». L’institution s’inquiète du «caractère dual de l’économie nationale». En effet, bien que certaines branches soient modernes, dynamiques et intégrées aux chaines de valeurs mondiales, il existe aussi d’autres branches à faible valeur ajoutée, ainsi que des activités informelles. A cela s’ajoute l’inefficacité de l’investissement qui reste l’un des points faibles majeurs de l’économie.

Le rapport de l’investissement à la croissance est également jugé faible. L’ICOR se situant à 8,5, note le CESE. Ainsi, affirme le Conseil, le Maroc doit orienter ses investissements dans les secteurs à plus forte valeur ajoutée et «ceux disposant d’effets d’entrainement plus importants sur le reste des branches de l’économie nationale». Le CESE appelle d’ailleurs à la mise en place d’une entité indépendante, chargée de l’évaluation Ex-ante et Ex-post des politiques et des investissements publics.

Partager.

Votre commentaire