Casablanca.. Malgré des projets d’infrastructures de voirie, la circulation reste infernale

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour décongestionner la circulation dans la ville de Casablanca, plusieurs projets d’infrastructures de voirie ont été menés depuis 2015. En effet, la Commune urbaine de Casablanca (CUC) a participé à la réalisation des projets des tunnels de Sidi Abderrahmane et de Aïn Sebaâ. Leur maître d’ouvrage délégué était Casa Aménagement. Le pont à haubans de Sidi Maârouf qui a nécessité la mobilisation de 507 MDH et a été inauguré, chose qui a permis de décongestionner ce point noir dans la circulation de Casablanca.

Par ailleurs, la Commune, avec Casa Aménagement, planche sur de nouveaux projets dans le secteur de la circulation et voirie. Parmi eux, la réalisation de la Trémie des Almohades. Ce projet consiste en la construction d’une trémie qui dénivelle tous les carrefours le long des boulevards les Almohades, Sidi Mohammed Ben Abdellah et Zaid ou Hmed et qui débouche sur l’Avenue des FAR après le carrefour Zelaqa.

Ce projet nécessite la mobilisation du ministère de l’Intérieur via la Direction générale des collectivités locales (DGCL, 270 MDH), la Commune de Casablanca (60 MDH), Wessal Capital Asset Management (250 MDH) et Al Manar Development Company (240 MDH). Ce projet en cours de réalisation permettra de faciliter la circulation entre la sortie du port n°4 jusqu’à la Marina de Casablanca.

Malgré ces projets d’infrastructures et les budgets conséquents investis, la circulation dans la ville reste chaotique. De plus, les Casablancais souffrent de la mauvaise qualité du service de transport en commun. Le visage du transport urbain n’a donc pas changé. Un changement que vise le Plan de développement du Grand Casablanca (PDGC). Ce dernier avait pour but de décongestionner la circulation en réalisant de nouveaux ouvrages d’art (trémie, ponts, autoroute métropolitaine), changer le visage du transport urbain dans la ville et réhabiliter des voiries en mauvais état.

Partager.

Votre commentaire


Nos Partenaires