Burkina Faso.. Signature d’un mémorandum pour la construction de centrales solaires d’une capacité de 155 MW

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors de la troisième édition de la Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SEERA), qui s’est déroulée, du 4 au 6 avril à Ouagadougou, le Burkina Faso a signé avec des producteurs privés d’énergie un mémorandum d’entente relatif à la construction de centrales solaires d’une capacité combinée de 155 MW.

«Hier a été un jour historique pour le Burkina Faso et l’Afrique de l’Ouest parce que, pour la première fois et en une seule journée, notre pays a signé les IPP pour 155 MW. C’est un record !», a indiqué le ministre burkinabé de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo.

Et de préciser que l’énergie produite par ces centrales sera rachetée par la Société nationale burkinabée d’électricité (SONABEL) sur 25 ans. Par ailleurs, le prix de cession de l’électricité a été fixé à 50 francs CFA (0,09 $), contre un coût d’acquisition d’énergie moyenne de 75 francs CFA (0,135 $) pour l’énergie actuellement consommée au Burkina Faso.

Pour rappel, la signature de ces accords est l’une des applications de la loi sur la réglementation générale du secteur de l’énergie qui, depuis 2017, ouvre la réalisation et l’exploitation des centrales électriques au secteur privé au Burkina Faso

Partager.

Votre commentaire