Al Hoceima.. Le Conseil d’administration de l’Agence urbaine adopte le budget de l’année 2019

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

  Le Conseil d’administration de l’Agence urbaine d’Al Hoceima a adopté, mercredi, le budget de 2019 et le plan d’action de l’Agence pour la période 2019-2021. Approuvé à l’unanimité des membres du Conseil d’administration, le budget s’élève à environ 47,95 MDH, dont 20,85 MDH de fonctionnement et 27,1 MDH d’investissement.

Le plan d’action de l’Agence pour les trois prochaines années prévoit l’achèvement de l’actualisation des documents d’urbanisme concernant les collectivités territoriales et les centres ruraux, la poursuite des études urbanistiques et la restructuration des douars à forte densité. Il comprend également la mise en œuvre des dispositions de la convention de partenariat entre la commune d’Al Hoceima et la commune d’Abomey-Calavi au Bénin.

En tant que bras technique du ministère, l’agence urbaine d’Al Hoceima est appelée à «redoubler d’efforts pour élaborer une stratégie ciblée et globale d’aménagement et de gestion de la province», à travers une vision flexible basée sur la proximité des autorités et des instances élues pour trouver les solutions aux préoccupations des citoyens, a indiqué M. Fassi Fihri dans son allocution.

L’agence urbaine d’Al Hoceima, qui constitue le bras technique du ministère de l’Habitat, est appelée à «redoubler d’efforts pour élaborer une stratégie ciblée et globale d’aménagement et de gestion de la province», à travers une vision flexible basée sur la proximité des autorités et des instances élues pour trouver les solutions aux préoccupations des citoyens, a indiqué M. Fassi Fihri dans son allocution.

Ce dernier a souligné la nécessité de la poursuite de la mise à jour des documents d’urbanisme en tenant compte des spécificités locales et des études d’urgence concernant la planification urbaine, de la réhabilitation des espaces en collaboration avec toutes les parties prenantes, de l’élaboration d’études de réorganisation urbaine et de la restructuration des quartiers sous-équipés.

Cette vision doit tenir compte des principes de l’urbanisme durable, contribuer à simplifier les procédures d’étude des demandes d’autorisations conformément aux nouvelles mesures du règlement général de construction, et accorder une attention particulière à la facilitation de l’étude et l’octroi de permis de construire dans le monde rural, a ajouté le ministre.

L’agence urbaine d’Al Hoceima a réalisé «plusieurs acquis en dépit de son jeune âge», a-t-il rappelé. Cette institution, a-t-il fait savoir, a réussi, en 10 ans, à achever 40 documents d’urbanisme, atteignant ainsi un taux de 100% de couverture des centres des collectivités territoriales de son ressort, ajoutant que l’agence a effectué des études des zones éligibles à l’urbanisation, disposant à présent d’un document technique et scientifique qui précise clairement les zones exposées aux séismes, à l’érosion des sols et aux inondations.

L’agence, a-t-il conclu, doit se positionner comme un partenaire clé dans la province, et contribuer à apporter des solutions aux problèmes posés, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, se félicitant, à cet égard, des efforts déployés par l’agence pour l’actualisation de 37 documents d’urbanisme sur une période de trois ans.

De son côté, le directeur de l’agence urbaine, Abdelkader L’Mrabet, a indiqué que l’agence a finalisé, l’année dernière, 16 documents d’urbanisme et études de restructuration d’un total de 39 opérations. L’agence a également approuvé 813 dossiers sur 1.017 demandes de projets de construction, ce qui a permis la création de 2.427 unités de logement pour un investissement d’environ 971 MDH, et donné son approbation à 232 dossiers de construction dans le monde rural.

Quant à M. Chourak, il a souligné la nécessité d’adapter le système d’urbanisme d’Al Hoceima aux particularités sociales, économiques et géologiques de la province, qui jouit d’une sollicitude particulière de S.M. le Roi Mohammed VI, et qui est en mesure de dépasser les accumulations négatives du passé, ajoutant que les problèmes d’urbanisme dans la province nécessitent une intervention novatrice dans le cadre de la loi.

Au terme de cette réunion, trois recommandations ont été approuvées concernant le soutien à la convention de partenariat entre la commune d’Al Hoceima et celle d’Abomey-Calavi en République du Bénin pour la coopération dans le domaine de la réhabilitation territoriale et urbaine et le développement local durable ; un accord de financement pour la réalisation d’une étude d’une carte de possibilité de construction dans les zones exposées au risque de séisme ; et l’exemption de certains frais par la Direction des domaines de l’Etat.

Pour rappel, la réunion s’est tenue sous la présidence du ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, en présence du gouverneur de la province, Farid Chourak. Cette réunion a été marquée par la présence de responsables centraux du ministère, de présidents de conseils élus et de chambres professionnelles, de chefs de services extérieurs et de représentants de l’ordre des architectes.

 

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires