Matières premières en Afrique.. Le Policy Center for the New South présente son rapport à Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Policy Center for the New South (PCNS, anciennement OCP Policy Center), Think Thank marocain basé à Rabat, a présenté, lors d’un séminaire au siège de OCP International SAS à Paris, le 3e rapport ARCADIA 2019 (Annual Report on Commodity Analytics and Dynamics in Africa) sur l’état des matières premières en Afrique.

Fruit d’une collaboration entre le PCNS et Cyclope, une société d’études spécialisée dans l’analyse des marchés mondiaux des matières premières, l’édition 2019 d’ARCADIA sur le thème «l’Afrique et les marchés mondiaux de matières premières», a été présentée par Bouchra Rahmouni, Directeur de la Recherche, des Partenariats et des Evénements à Policy Center for the New South, Philippe Chalmin, fondateur de CyclOpe et Yves Jégourel, Senior Fellow à Policy Center for the New South. Il s’agit d’«un livre de référence», a souligné B. Rahmouni, lors de la présentation de ce Rapport devant un parterre de décideurs et experts économiques et financiers africains et européens.

L’édition 2019 d’ARCADIA vise à servir, dans une logique constructive, le débat public portant sur les liens unissant les matières premières aux pays africains, «afin d’œuvrer modestement mais résolument, en faveur du développement économique de l’Afrique». Elle s’est penchée sur des sujets fondamentaux tels que les politiques dites de «local content», la gestion des ressources hydrides continentales ou la valorisation des minerais stratégiques africains.

Le rapport s’est construit sur la base d’un constat simple : les matières premières façonnent et façonneront une large part de la physionomie des économies africaines et doivent, en raison de cette dimension stratégique, faire l’objet d’analyses dédiées. Pour ce faire, il se décline en deux parties : la première regroupant des chapitres traitant de thématiques «structurelles» macroéconomique, géopolitique ou sectorielle : mines, eau, agriculture, et la seconde des chapitres développant une analyse conjoncturelle des marchés mondiaux de produits de base sur lesquels exportent les pays producteurs africains.

Publié le 28 mars dernier à Rabat, le rapport ARCADIA, devenu bisannuel, est considéré comme un outil scientifique stratégique pour mieux appréhender les défis du développement économique et social dans le continent africain, un développement qui reste tributaire d’une bonne gestion de ses ressources et richesses naturelles.

 

Partager.

Votre commentaire

Nos Partenaires